Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 19:33
COMPTE - RENDU DE LA RÉUNION DES CORRESPONDANTS DU SYNODE
07 janvier 2015 à 19h00 à St Ma
rc

Étaient présents :
Jean-Louis Gazzaniga, Thierry Dassé, Anne Montalant
Première rencontre de l’année : échanges de vœux.
Communiqué de l’Eglise de France après les odieux attentats commis à Charlie Hebdo. Nous prions pour eux.
L’Église en France condamne et rappelle l’exigence de la fraternité.
La Conférence des Évêques de France tient à exprimer sa profonde émotion et l’horreur que provoque l’attentat perpétré au siège du journal Charlie Hebdo. A l’heure actuelle, ce sont 12 personnes qui ont été assassinées lors d’une attaque organisée tandis que plusieurs autres sont encore entre la vie et la mort. L’Église en France adresse d’abord ses pensées aux familles et aux proches des victimes qui se trouvent face à l’horreur et à l’incompréhension. Elle assure aussi à la rédaction et l’équipe de Charlie Hebdo de sa grande tristesse. Une telle terreur est évidemment inqualifiable. Rien ne peut justifier une telle violence. Elle touche de plus la liberté d’expression, élément fondamental de notre société.
Cette société, constituée de diversités de toutes sortes, doit travailler sans cesse à la construction de la paix et de la fraternité. La barbarie ainsi exprimée dans cet assassinat nous blesse tous. Dans cette situation où la colère peut nous envahir, nous devons plus que jamais redoubler d’attention à la fraternité fragilisée et à la paix toujours à consolider.
Mgr Olivier Ribadeau-Dumas secrétaire général de la Conférence des Évêques de France,
Publié le 12 janvier 2015
Quelques jours après les événements tragiques qui ont secoué notre pays, au lendemain des manifestations citoyennes dans tout le pays, les évêques du conseil permanent de la Conférence des Évêques de France se sont retrouvés ce lundi 12 janvier 2015. A l’issue de leur rencontre, ils ont publié la déclaration suivante.
Quelle société voulons-nous construire ensemble ?
La semaine dernière, le terrorisme a frappé et la mort a fait irruption au cœur de notre société. L’attentat contre Charlie hebdo, les prises d’otages et les assassinats qui l’ont suivi sont des drames qui marquent l’ensemble des Français et bien au-delà de notre pays, tous ceux qui sont attachés aux valeurs qui fondent la possibilité de vivre ensemble. Perpétrées sur notre territoire, au cœur de notre nation, ces horreurs ont également suscité un puissant élan de cohésion de nos concitoyens et l’expression d’un soutien de la part de tant de pays, si éclatants ce dimanche, autour des principes fondamentaux qui façonnent notre société. Nous avons pris part à cet élan ; nous le soutiendrons encore.
Nous invitons les catholiques de nos diocèses à prier pour les victimes et à confier à Dieu les âmes aveuglées des terroristes.
Nous saluons les policiers et les gendarmes qui ont payé un lourd tribut dans ces attaques et qui exercent cette mission essentielle de « garder la paix », cette paix quotidienne qui nous semble si naturelle
Nous assurons de notre fraternel soutien la communauté juive encore une fois endeuillée.
Nous voulons redire que les amalgames sont trop faciles et que la tentation peut toujours exister de confondre une religion avec les extrémismes qui se réclament d’elle en la défigurant.
Nous exhortons les uns et les autres à ne pas entrer dans la spirale mortifère de la peur et du mépris de l’autre.
Toutes les libertés sont intrinsèquement liées les unes aux autres. La liberté de la presse, quelle que soit cette presse, reste un des signes d’une société solide, ouverte au débat démocratique, capable de ménager une place digne à chaque personne dans le respect de ses origines, de sa religion, de ses différences. C’est cette France respectueuse de tous, symbole au-delà même de ses frontières, qui a été meurtrie ; c’est vers cette France qu’ont afflué du monde entier les très nombreux témoignages de sympathie et de compassion ; c’est cette France-là qui dimanche a redit son adhésion profonde aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.
Le temps viendra où nous devrons avoir le courage de nous interroger pour savoir comment la France a pu voir croître en son sein de tels foyers de haine. Enracinés dans l’Evangile, portés par l’Espérance, nous devons nous interroger sur notre projet de société. Quelle société voulons-nous bâtir ensemble ? Quelle place réservons nous aux plus faibles, aux exclus et aux différences culturelles ? Quelle culture voulons-nous transmettre aux générations qui nous suivent ? Quel idéal de notre communauté humaine proposons-nous à la jeunesse ?
Nous appelons les catholiques à poursuivre leur engagement dans la vie familiale, la vie associative et plus généralement dans la vie publique pour faire progresser notre société dans la justice et la paix.
Nous invitons à amplifier les efforts faits dans le domaine de l’éducation, conscients que cet enjeu est majeur pour aujourd’hui et pour demain.
C’est ensemble que nous construirons la société de demain. Non les uns contre les autres mais les uns avec les autres.
Mgr Georges PONTIER Archevêque de Marseille, Président de la CEF
1° L’année de l’appel : rappel.
Notre Evêque nous demande de nous mettre en situation d’appel. Jusqu’au carême, réfléchissons et voyons si nous sommes des « communautés appelées ? »
Chaque paroisse, chaque doyenné doit faire son propre point par rapport au Synode et à Diocèse 2000 et doit répondre.
Questions à se poser :
-Qu’est-ce que Diocèse 2000 a changé dans nos vies ?
-Qu’est-ce qui a changé dans nos vies depuis le Synode ?
En quoi ai-je changé ? Qu’est ce que j’ai fait évoluer dans mes responsabilités de baptisé, d’engagé paroissial ?
Nous sommes appelés à bouger ! Il est urgent de revoir Diocèse 2000
- A partir du Carême. Réfléchir sur le thème : sommes-nous des « communautés appelantes ? »
- Le service des vocations n’existe plus dans le diocèse. Les vocations ne naissent pas d’abord dans un service. Ce sont les communautés qui appellent. (c’est nous qui sommes appelants)
- L’évêque demande de faire des propositions concrètes qui seront collectées en juin. Elles seront triées, inventoriées par un petit groupe et un texte sera préparé et voté.
- . Réflexion anecdotique d’une paroissienne : ne pourrait-on pas proposer des stages dans un presbytère ?
2° C.D.V.R. Conseil diocésain de la vie religieuse. : Année de la vie consacrée.
Vie consacrée : personne qui a décidé que Dieu serait l’unique amour de sa vie. (vie marquée par le célibat)
Dans la vie religieuse, 2 voies : Vie monastique et vie apostolique.
Dans chaque diocèse il existe un conseil de la vie religieuse (environ 10 personnes) qui est au service des communautés présentes dans le diocèse.
En responsabilité dans le Conseil : le Père J.L. Gazzaniga et la Supérieure de la congrégation de la Sainte Famille et 6 religieuses et 3 religieux nommés par l’Evêque.

Animation de l’année de la Vie consacrée. La cérémonie d’ouverture a eu lieu le 15 octobre au carmel de Carros pour le début de l’année thérésienne.
« Le Pape leur a adressé une lettre comme un frère » Il est lui-même jésuite.
« Vivre le présent avec passion et embrasser l’avenir avec espérance » dit-il.
Il invite « à se laisser interpeller par l’Evangile et en manifester la joie, à devenir témoin et artisan de communion, afin de faire de l’Eglise l’école de la communion » (grand défi)
Rendre grâce du don qui est donné à l’Eglise. L’année thérésienne est l’occasion de le faire. Les Salésiens fêtent aussi le bicentenaire de leur fondateur : Don Bosco.
• Le 2 février : journée de la vie consacrée. A l’église du Sacré Cœur, avec les oblats de Marie Immaculée, vêpres solennelles et Exposition dans l’église.
Il y a, dans le diocèse, 36 communautés religieuses (environ 200 consacrés). 15 communautés ont disparu en 5 ans.
Le Père Gazzaniga suggère que là où il y a des communautés dans les paroisses, on pourrait proposer au Curé de faire quelque chose pour valoriser ces communautés
3° Formations permanentes : Intervention du Père Thierry Dassé
Merci pour votre travail ; les 2 dernières conférences ont drainé plus de 200 personnes.
Prochaines conférences :
• 23 février 2015 à 20h à la Maison du Séminaire de Nice et le 24 février au Prado à Cannes. : Conférence pour les Maisons d’Evangile. Thème « la sœur-épouse ». La conférencière, Helena Di Péde vient de Belgique.
• Prochaine Conférence à Grasse par Philippe Collet, diacre. « Les parfums dans la Bible. »
• 24 mars 2015 conférence au CUM par le Professeur Jérôme Vignon.
Thème : « l’actualité du Concile Vatican 2 à l’heure des techno-sciences »
(Nouvelle approche et nouvelle vision de la création de l’homme. L’Eglise se doit d’être présente)
Tracts à diffuser largement (Kt, aumônerie)
4° Intervention de Christine DANGE pour » les petites colombes. »
Un Soutien spirituel pour les prêtres. 7 personnes s’engagent à prier pour un prêtre.
Elles constituent une envolée. Chaque petite colombe du groupe prie chaque jour, avec des prières spécifiques, pour le prêtre qu’elle parraine.
Le prêtre est informé et il sait que chaque jour une personne prie pour lui. C’est très encourageant pour le prêtre. Eventuellement le prêtre peut rencontrer leur envolée c’est-à-dire les 7 personnes du groupe, prier ensemble et partager un moment convivial. Mais ce n’est pas une nécessité.
Chaque envolée a une personne responsable.
Chaque jour est consacré, dans la prière, à l’un des 7 dons de l’Esprit.
Dans les paroisses, on peut le proposer mais une personne doit être responsable d’une envolée.
Ce mouvement est sous le patronage de notre Dame de la Visitation.
C’est un soutien d’Eglise. La personne qui s’engage peut parrainer plusieurs prêtres mais dans des envolées différentes.
Prochaine réunion mercredi 11 mars 2015 à 19h00 à St Marc

Partager cet article

Repost 0
Published by blogstvincentdepaul - dans VIE DIOCESAINE
commenter cet article

commentaires

olivier de vergnies 09/03/2015 19:39

Merci pour cet article .