Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58
paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

 

 

 

 

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

20120826 174711 - copie

 

 

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Dimanche 11 janvier 2009 7 11 /01 /Jan /2009 19:29

En vérité, je vous le déclare : tout ce que vous lierez sur la terre sera lié au ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié au ciel. Je vous le déclare encore, si deux d’entre vous, sur la terre, se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est aux cieux. Car, là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux. (Traduction œcuménique de la Bible)

Ce qui nous unit est beaucoup plus fort que ce qui nous divise – telle est la grande découverte qui est à l’origine du mouvement œcuménique. L’élément le plus important de notre unité est la présence du Christ ressuscité qui a promis à ses disciples qu’il serait avec eux jusqu’à la fin des temps.

Les Evangiles nous parlent des diverses manières par lesquelles Jésus, notre Seigneur ressuscité, est présent parmi nous : quand sa Parole est proclamée et vécue et quand le pain et le vin eucharistiques sont offerts en mémoire de lui ; il est aussi présent dans le petit enfant, l’affamé, le prisonnier, le laisser pour compte ; il se trouve dans chacun de nos prochains ; il est parmi ceux qui poursuivent sa mission et son ministère de par le monde.

C’est dans ce contexte qu’est exprimée la promesse de Jésus qui sert de thème pour la Semaine de prière pour l’unité de cette année : « Là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Mt 18, 20). Cette promesse, Matthieu la situe dans le contexte d’un enseignement de Jésus : comment organiser la communauté ecclésiale avec le souci des plus démunis, comment l’Eglise peut-elle être au service de ses membres qui se sont égarés, quelles limites mettre au pardon. Mt 18 contient des textes puissants qui ont trait au jugement.   

Ces textes sont comme des panneaux de signalisation qui seraient destinés à la communauté des chrétiens, leur montrant là où ils manquent à leur responsabilité de disciples. D’autres textes viennent y ajouter une autre nuance, en soulignant le souci de Dieu envers tout individu et en lançant à la communauté un appel au pardon illimité, à l’image de la capacité infinie de réconciliation qui est en Dieu. Ce chapitre fournit aux premiers chrétiens les instructions laissées par Jésus : la manière de construire la communauté ne peut les laisser indifférents.

La communauté qui se réunit autour de la personne et de la parole de Jésus doit faire tout son possible pour vivre en harmonie. C’est dans ce contexte que le Seigneur invite ses disciples à avoir confiance dans le pouvoir de la prière commune ainsi que dans sa présence permanente au sein de la communauté se réunissant en son nom.

Pendant la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens et dans notre prière pour l’unité tout au long de l’année, nous sommes invités à prendre profondément conscience de ce que l’unité est une grâce ce que nous devons sans cesse invoquer ce don de la grâce qui nous est donné.

C'est dans ce sens que, chaque jour, nous ferons monter notre prière.


Publié dans : VIE SPIRITUELLE - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés