Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
Mardi 15h30 - 18h30 
Jeudi et Vendredi 08h30 - 11h30

 

 

 

Site internet :

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook :

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 09:18

bdls5.jpgLe Samedi 15 octobre s'est tenue la première journée de formation de l'année d'écclésiologie. A travers la conférence du  Fr. Benoît-.Dominique de La Soujeole, o.p., se fut l'occasion de rédécouvrir la profondeur du mystère de l'Eglise. Voici quelques points de cette conférence grâce à la plume attentive de Claude R.

 

Présentation de la conférence.

Vatican II a eu pour thème central, l’Eglise. La Constitution Lumen gentium est le texte majeur du concile auquel se rattachent, comme les rayons d’une roue, tous les autres documents. Lumen gentium débute par un chapitre 1er dont le titre est justement : Le Mystère de l’Eglise. C’est dire que nous avons dans cette affirmation l’énoncé source pour entrer par la bonne porte dans la réflexion sur la nature profonde de la communauté chrétienne. Cet énoncé ne dit pas tout à lui tout seul, bien sûr, mais ce qu’il nous révèle ne devra jamais être oublié dans l’étude de toutes les questions qui seront abordées ensuite (Personnes et Ministères, l’Eglise dans le monde…).

Le mot mystère possède deux sens, le premier qui est plus familier à la tradition latine qui est la nôtre, et le second qui est plus familier à la tradition orientale (catholique et orthodoxe). Nous avons-là le plan de notre exposé :

L’Eglise est un mystère [I]: ce qu’elle est nous est révélé par Dieu, et nous l’accueillons dans la foi (Lumen gentium n° 2, 3, et 4).

L’Eglise est un mystère [II] : à l’image du Christ dont l’humanité nous dit et nous donne la vie divine, l’Eglise nous dit et nous donne humainement la vie divine par la Parole et les sacrements (Lumen gentiumn° 1 et 8).

http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_const_19641121_lumen-gentium_fr.html

 

 

Propositions de modules :

1. L'Eglise est elle un obstacle pour la foi?

2.    Peut-on dire que l’on croit en l’Eglise (cf. le credo) de la même façon que l’on croit en Dieu ?

3.    La doctrine (magistère) et la théologie : peut-il y avoir conflit ?

4.    L’Eglise « extérieure » à nous, ou bien « sommes-nous » l’Eglise ?

5.    Hiérarchie de service - égalité de sainteté.

6.    Toute la vie divine est-elle transmise par la Parole et les sacrements, ou bien y a-t-il d’autres voies ?

7.    Unité et diversité dans l’Eglise : harmonie ou tension ?

8.    L’Eglise qui parcourt l’histoire depuis 2000 ans reste-t-elle toujours la même ?

 

L’Eglise est un mystère

 

 

Mystère de l’Eglise=porte d’entrée

 

Si nous ratons cette porte, nous ratons le cœur du sujet, nous faisons alors tout autre chose, de la sociologie, psychologie…

Dans Vatican II, Lumen Gentium  est le thème central d’où partent tous les autres aspects de notre religion.

Chaque personne a quelque chose de radical, de fondamental qui est la dignité, de même l’Eglise est dignité quelque soit les différences en son sein.

 

MYSTERE : 2 sens

 

I.            Mystère, dans sa traduction latine.

 

 

 L’Eglise est un mystère, cela veut dire qu’Elle est révélée, Elle se rapporte à  notre Foi (tel le Fiat de Marie). Seule la Foi peut nous permettre la réflexion.

A chaque génération, il faut refaire la démarche de la Foi. Saint Paul disait :  « Vous êtes le corps du Christ…… »  et « La Grâce de Dieu, source du salut, s’est manifestée au peuple de Dieu… »

Peuple de Dieu dans sa réalité théologale, l’Eglise dans son entier est mystère, visible et invisible. Ces deux aspects font partie de notre Foi. C’est l’Alliance de Dieu et de l’homme en une seule personne - Alliance avec tout ce qui est visible. Il ne faut pas lier invisible avec Mystère, car ce qui est visible est aussi Mystère et le Mystère est justment ce qui nous est révélé.

Exemple : Un aveugle qui guérit miraculeusement, pour nous c’est un Signe, ce n’est pas uniquement une réalité inexplicable.

Le signe nous renvoie à une autre réalité. Tout ce qui est visible dans la communauté chrétienne, est signe ecclésial. Nous croyons à l’Eglise (cf. CREDO).

 

Eglise-Christ, est un couple. Comment ce Mystère est-il perçu dans l’Eglise ?

Trois types de réactions :

A  la superficie : Pour les contemporains de Jésus, Jésus est le fils du charpentier de Nazareth et rien d’autre. Ils ne l’ont pas écouté, pas suivi. Actuellement également nous pouvons surprendre ce même regard, un regard qui se limite aux manifestations extérieures. Ca peut-être un regard de journaliste. C’est lorsque nous restons à la superficie des choses.

     Deuxième regard : Des gens simples, voyant cet homme, ont été frappés, ils se sont laissés  interroger « ce n’est pas banal de faire marcher un paralytique.. », ils ont vu que Jésus était habité par une force, ils ont pensé « c’est un prophète »(Mc-8).

Ce regard peut être formé sur la communauté que nous formons actuellement, car Elle est porteur d’une « sagesse » très élevée.

Exemple de cet ingénieur Polonais, il y a une trentaine d’année qui en Chine, voyant un ouvrier en train de se noyer car il ne savait pas nager, saute dans l’eau très froide pour le sauver. Il attrape une pneumonie, et l’homme de la direction du chantier qui vient le voir à l’hôpital lui dit que c’est bien la dernière fois que cela se passe comme cela, il vaut mieux lui dit-on laisser l’ouvrier se noyer car il y en a beaucoup, par contre ils manquent d’ingénieur. Cet exemple est réel, l’ingénieur est maintenant dans la même confrérie que le conférencier.

Cet exemple nous montre que tout le monde n’a pas cette sagesse très élevée, en ne considérant pas la vie comme supérieure.

Depuis 2000 ans il y a malgré tout un renouvellement dans la communauté chrétienne, exemple avec les JMJ. Ce n’est pas comme n’importe quelle communauté, il apparait quelque chose de supérieur.

Néanmoins nous sommes formés de pêcheurs. Dans notre communauté et en chacun cohabitent grandeurs et grandes bassesses. Qu’y a-t’il donc en plus ? Se laisser interroger par les signes que nous voyons, et être ouverts aux signes.

 

Troisième regard.

C’est celui de Pierre : « Pour vous qui suis-je » « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant », c’est la Foi confessé par un cœur d’homme.

Corps du Christ et peuple de Dieu sont une communauté observable.

Donc si cette question est posée à n’import quel Homme ou femme : « Pour vous qui suis-je ? », deux seules réponses sont possibles, celle de la Foi ou celle de la non Foi.

Si nous n’avions pas le CREDO, nous ne serions pas vivants dans l’Eglise.

Attention, par la routine, nous rétrogradons facilement au 2ème, voir au 1er regard .

Par le passé nous avons le mauvais exemple de l’Action Française, ils n’avaient retenus que l’action politique.

 

L’Eglise est la Trinité qui invite les hommes à la rejoindre.

C’est une ouverture Trinitaire : notre réponse se fait en entrant dans l’Eglise.

Le Mystère de Dieu inclut le Mystère des hommes ; en formant l’Eglise.

Comment cela nous aide t-il dans nos relations ministre-laïc ?

La Foi sera la lumière nécessaire.

FOI=Vie qui se cultive, avec ses hauts et ses bas.

 

II.            Mystère en son sens plus oriental, du grec signifie FAIT DE L’INCARNATION

 

 

Quelle est la relation entre l’ HUMANITE et la DIVINITE.

C’est la Parole de Dieu qui parvient jusqu’à notre cœur. Le Christ est instrument de Dieu car il est Dieu.

      La Sainteté

Dans la communauté Chrétienne, Parole et Grâce de Dieu nous parvient. Il y a plus que nous en nous. C’est donc toutes les activités de la communauté qui sont signe et instrument de Dieu,toute la vie, pas seulement l’homélie !

 La Grâce de la vie Divine se transmet par les sacrements, mode le plus élevé, mais qui n’est pas le seul. Les contres témoignages éloignent les gens. Tout dans la communauté est élevé et donne de la vie Divine. La nature de la communauté est complexe, elle est divino-humaine.

L’Eglise est sainte et composée de pêcheurs. La communauté reçoit sans arrêt les sacrements du salut. Par la fidélité de Dieu, malgré nos péchés, il ya maintenance de la sainteté. Malgré donc tous les péchés, toutes les lenteurs…,c’est en demeurant au sein de la communauté que l’on devient sainteté ; Mais n’oublions pas l’humilité, si l’Eglise est sainte c’est souvent malgré nous.

      La sécularisation

C’est la diminution à une réalité uniquement humaine. Sommes-nous l’Eglise ou l’extérieur ? Voir St Paul. La solidarité n’est pas à séculariser.  La charité est la solidarité vitale,  elle nous conduit donc à un comportement ecclésial dans l’unité.

Quel est le rapport entre unité et diversité ? Il faut tenir ensemble cette unité et cette diversité. Voir St Paul, dans l’épître aux éphésiens, ch 4,5 et 6.

En premier lieu est l’unité (membre d’un seul corps), et puis la diversité. Les 2 sont complémentaires. Il ne faut abandonner ni l’une ni l’autre. (ex :orchestre).

 

Prise de notes de CR

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans VIE DIOCESAINE
commenter cet article

commentaires