Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 21:20

0211-0009 verkuendigungLes fortes pluies de novembre sont maintenant passées, les feuilles qui faisaient resplendir le paysage d’automne servent désormais d’humus, les premières neiges revêtent les montagnes du manteau hivernal d’un blanc immaculé, la faune se fait discrète et les cigales ont depuis longtemps cessées de chanter l’été.  La création nous donne ainsi le cadre nécessaire pour nous préparer dans la quiétude à l’avènement du Sauveur. Tout nous dispose à entendre l’appel du précurseur Jean le Baptiste qui nous invite :

« Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route » (Mt 3, 3).

 

 

 

 Le Christ va venir conformément aux promesses révélées par les prophètes. Dans la nuit de Pâques, lorsque nous chantons : 

« Heureuse faute qui nous valut un tel Rédempteur », nous confessons notre faiblesse mais aussi la grandeur et l’humilité de Dieu qui prend notre condition pour nous racheter et nous ramener vers Lui.

Voici donc deux aspects qui pourront nous aider dans ces quatre semaines de l’Avent : reconnaitre notre faiblesse que le Christ vient lui-même assumer et la grandeur du Don que Dieu nous fait. L’enjeu est bien d’aplanir la route qui conduit à nos cœurs. Comment Dieu pourrait-Il atteindre le fond de nos cœurs si nous y avons dressé des clôtures d’égoïsme et de suffisance, si nous avons laissé se dégrader les chemins d’accès par l’absence de vie spirituelle et chacun peut aisément poursuivre la liste. Si nous voulons que Dieu parvienne en nos cœurs, alors préparons-lui le chemin !

Lorsque nous invitons un hôte à notre table, nous sommes heureux de sortir les plus beaux couverts et les meilleurs vins. Que ferons-nous pour préparer cette rencontre intérieure avec le Christ ? Pourquoi le Christ est-Il né dans une mangeoire, loin de tous ? Peut-être parce que personne n’avait préparé sa maison pour l’accueillir. Alors disposons-nous à être des hôtes dignes de Celui que nul ne peut contenir et qui pourtant se donne à nous dans la petitesse de la crèche et la simplicité du pain.

« Il est proche, le jour du Seigneur, formidable!

Il est proche, il vient en toute hâte! » (So 1, 14)

Hâtons donc sa venue et faisons de l’avent un temps pour laisser la parole de Dieu imprégner nos cœurs telles les pluies de novembre ; préparer un bon terreau pour que la semence de Dieu ne meure pas ; retrouver la blancheur de notre vêtement baptismal en vivant la confession ; faire taire le vacarme de nos vies intrépides pour entendre et écouter le fin silence qui annonce la venue du Sauveur. (cf. 1R19, 12)

 

L.D

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans LIEN
commenter cet article

commentaires