Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 11:44

Grâce aux Liens des prochains mois, nous vous proposons de parcourir chacun des sept sacrements que l’Eglise propose comme dons pour vivre à la suite du Christ. Ce temps de carême, temps de conversion par excellence, est propice à une présentation du sacrement de confession. Il n’est certes pas le plus populaire, et pour cause : il nécessite de notre cœur une disposition humble et clairvoyante : pas toujours facile ! Pour mieux comprendre ce sacrement de guérison, il faut reconsidérer les sacrements en eux-mêmes où Dieu se donne. Par le ministre, Dieu offre sa grâce qui découle de la mort et de la résurrection du Christ. C’est un don qu’il nous suffit presque de demander !

 

Le baptême - « porte des sacrements » - nous configure au Christ, efface en nous la marque du péché originel et régénère l’image de fils de Dieu. Par ce sacrement, nous sommes incorporés à l’Eglise, Corps mystique du Christ. Cependant, ce bain n’enlève pas la faiblesse de la nature humaine et l’inclination de l’homme au péché : la concupiscence. La confession répond au désir de chaque homme de revenir à Dieu : « le temps est accompli et le royaume de Dieu est tout proche, repentez vous et croyez à l’Evangile » (Mc 1,15) Reconnaître sa faute, se repentir, demander pardon et croire à l’évangile : telle est l’invitation que le Christ lance à tous ceux qui veulent vivre en enfants de Dieu.

 

La nature humaine est faible et notre seule force c’est le Christ et son Esprit de vérité. « Mais quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière. » (Jn 16, 13) Seul l’Esprit Saint, à travers la méditation de l’Ecriture, peut nous éclairer sur notre vie et il suffit de le prier pour qu’il nous conduise dans cette démarche de conversion. Ainsi, poussés par l’Esprit de Vie, nous pourrons vivre ces trois éléments qui constituent ce sacrement. Dans notre cœur, la contrition ; dans notre bouche, la confession ; dans notre comportement, une totale humilité ou fructueuse satisfaction.

 

Par une vraie contrition, nous affirmons une détestation du péché commis et la ferme intention de ne plus pécher à l’avenir. L’aveu, qui est certainement ce qui nous rebute le plus, permet à l’homme de regarder en face les péchés dont il s’est rendu coupable et dont il assume la responsabilité. Par l’aveu, le pénitent manifeste sa prise de conscience que son péchés touche à la fois sa communion avec les hommes et l’Eglise et donc avec Dieu. Enfin, la satisfaction (la pénitence) permet au pécheur repenti de réparer les torts causés, de retrouver sa place dans l’Eglise et de recouvrer la santé spirituelle.

 

Ce sacrement a aussi un effet vivifiant sur la vie de l'Eglise qui a souffert du péché d'un de ses membres. Rétabli ou affermi dans la communion des saints, le pécheur est fortifié par l'échange des biens spirituels entre tous les membres vivants du Corps du Christ. Alors, prions les uns pour les autres afin que cette démarche de réconciliation envers Dieu et les hommes soit vécue comme un don immense de la miséricorde de Dieu. Alors notre joie sera grande lorsqu’au matin de Pâques nous chanterons : « Il est vraiment ressuscité Celui qui s’est laissé clouer pour nous sur une croix. »

 

Savourons pour finir cette phrase de St Jean Marie Vianney : « Quand on va se confesser, il faut comprendre ce qu’on va faire. On peut dire qu’on va déclouer Notre Seigneur. »

L.D 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans LIEN
commenter cet article

commentaires