Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
Mardi 15h30 - 18h30 
Jeudi et Vendredi 08h30 - 11h30

 

 

 

Site internet :

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook :

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 16:57

toucher-dieu 136241700159195900Il n’y a pas de chrétien sans Jésus. Et Jésus n’est pas là lorsque le chrétien répond à des commandements qui ne conduisent pas au Christ ou qui ne viennent pas du Christ. Le Pape François, a insisté sur la place centrale du Christ lors de la Messe du 7 septembre. Il a mis en garde les chrétiens contre les révélations privées car la révélation, a-t-il dit, s’est conclue avec le Christ. Dans son homélie, le Saint-Père a poursuivi la réflexion du jour précédent sur les lectures où Jésus était présenté comme l’époux de l’Église. Dans le passage évangélique tiré de Luc (6, 1-5), est raconté en effet l’épisode de la discussion de Jésus avec les pharisiens, qui reprochent aux apôtres d’avoir violé le repos du sabbat en cueillant et en mangeant des épis de blé. Dans ce texte de l’Évangile, Jésus, a noté le Pape, présente quelque chose en plus : « il dit : je suis le Seigneur, je suis aussi le maître du sabbat. Ailleurs il dira : Le sabbat est fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat. Sa place centrale ainsi que la place centrale du chrétien par rapport à tant de choses. Jésus est le centre, c’est le Seigneur ». Une définition que « nous ne comprenons pas bien », parce que cela «n’est pas facile à comprendre». Ce qui est certain, c’est que Jésus « est le Seigneur » en tant qu’il est celui qui « a le pouvoir, la gloire, celui qui a la victoire. Il est l’unique Seigneur ».

Si Jésus n’est pas au centre, a noté le Pape, « il y a d’autres choses ». Et aujourd’hui, « nous rencontrons beaucoup de chrétiens sans Christ, sans Jésus. Par exemple, ceux qui ont la maladie des pharisiens et sont des chrétiens qui mettent leur foi et leur religiosité, leur chrétienté, dans tout un tas de commandements : Ah, je dois faire cela, je dois faire cela. Des chrétiens d’attitudes » qui font des choses, a-t-il poursuivi, parce qu’il faut les faire, mais en réalité, « ne savent pas pourquoi ils les font ». Il y a ensuite, « un autre groupe de chrétiens sans Christ : ceux qui cherchent des choses un peu rares, un peu spéciales, qui cherchent les révélations privées », alors que la Révélation s’est conclue avec le Nouveau Testament. Quelle est alors la règle pour être chrétien avec le Christ ? Et quel est le « signe » qu’une personne est un chrétien avec le Christ ? Il s’agit d’une « règle très simple : seul vaut ce qui te conduit à Jésus, seul vaut ce qui vient de Jésus. Jésus est le centre, le Seigneur, comme il le dit lui-même ». Voilà « une règle et un signe » a conclu le Pape. « La règle est : je suis un bon chrétien, je suis sur la route du bon chrétien si je fais ce qui vient de Jésus ou qui me conduit à Jésus parce qu’il est le centre. Le signe est l’adoration devant Jésus, la prière d’adoration devant Jésus ».

PAPE FRANÇOIS, MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA MAISON SAINTE-MARTHE, Samedi 7 septembre 2013, (L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 37 du 12 septembre 2013)

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans Pape FRANCOIS
commenter cet article

commentaires