Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
Mardi 15h30 - 18h30 
Jeudi et Vendredi 08h30 - 11h30

 

 

 

Site internet :

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook :

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 05:43

DSCN5087-copie-2

7h30 ce matin, les rayons du soleil percent à travers les volets.

Hier, nous sommes revenus de Lourdes.

Je pense à nouveau à Marie-Louise, et mes yeux se troublent…

Je me dis que dans la matinée, il faut que je mette par écrit, à chaud, ce que j’ai vécu pendant cette semaine.

Non pas pour fuir le temps présent dans lequel je suis, à Contes, mais pour bien inscrire dans ma mémoire ces moments forts, qui m’ont portés, avant qu’ils ne s’évanouissent de ma pensée. Et pour pourvoir peut-être m’y ressourcer de temps en temps, au fil de l’année.

En tout cas, après une bonne nuit de sommeil (double de la précédente), j’ai la « patate » !

Cette année, lors du pélé, pas de moment d’extase, comme l’an dernier, mais un pélé « ordinaire », dont je reprends le journal de la semaine… 

 

Dimanche 1er Juillet

Voyage en bus médicalisé : en ce qui me concerne, ce n’est pas une « habitude », c’est plutôt devenu une nécessité, depuis mon premier pélé, et l’idée géniale de François de me « plonger » dans le bus dés le départ de Vauban… Moments de joie et d’efforts partagés avec les malades : une espèce de « booster à pélé », histoire d’arriver le soir à Lourdes… « épuisés, mais contents ! » comme le dit la chanson. Du coup, avec Mag, on y a embarqué Frédérique, pour son premier pélé … on verra bien le résultat…

Pour la 2ème fois en 7 ans de pélé, Daniel est le responsable de la salle où je suis affecté.

 

Lundi 2 Juillet

. Messe d’ouverture : « cool » très agréable, du coté de l’assistance : n’ayant pas à l’animer, cela m’a permis de faire la nuit avec l’équipe Alex. Deux très jeunes font partie de l’équipe : Romaric et Laura, laquelle pour son premier pélé démarrait par une nuit (!) : il y a toujours des jeunes qui nous surprennent et qui donnent envie d’avancer…

.  Conférence de l’aumônier : belle, simple et profonde, pleine d’humanité : André-Jacques, en personne, quoi …

. Chemin de croix dans la colline : avec pèlerins et hospitaliers, beau, comme toujours, une superbe pleine lune en haut de la colline ; Alain à la guitare, capable de s’adapter à toutes les situations….  Et au milieu de nous une dame en fauteuil roulant…

J’ai rencontré plusieurs fois dans le pélé ce jeune couple avec un enfant et une grand-mère : là, ils sont venus au pied du chemin de croix, et je commence gentiment et logiquement à leur expliquer que, vu la configuration des lieux, ils nous pourront pas nous suivre…

André-Jacques s’approche, discute une peu, puis demande aux hospitaliers de se relayer 4 par 4 pour porter la dame dans son fauteuil tout au long du chemin de croix, avec nous.

Cela ne vous rappelle pas une histoire ?  En tout cas, c’est çà, Lourdes. Et c’est beau.

Comme nous dit parfois Zdzislaw, notre curé : «  ne soyez pas raisonnables ! »

 

Mardi 3 Juillet

. Messe à la grotte : toujours un peu « le bazar », mais moment de rencontre avec les autres pélés. Passage à la grotte : je n’y suis pas ; je finis de préparer les célébrations de l’après-midi.

. Chemin de croix des malades à Ste Bernadette : projection des photos du chemin de croix de la colline, suivi la veille par les hospitaliers, et qui est inconnu des malades car inaccessible pour eux (sauf exception, cf. ci-dessus…). Démarrage difficile et stressant de diaporama : heureusement que des hospitaliers compétents sont venus mettre en route le système…

Lourdes est un lieu où l’on apprend à demander, car on y a tout le temps besoin des autres, que l’on soit malade ou hospitalier. Et c’est beau. Et çà marche !

. Célébration pénitentielle : temps de confessions dans la prairie, « champêtre », par définition, et du coup, çà papote un peu sous les arbres, du coté des hospitaliers, pendant que l’on chante avec Alex, Alain et Tim. Ce fut un beau moment de réconciliation, pour certains, et de détente conviviale sous les grands arbres le long du gave, pour les autres…C’est déjà très appréciable, et on ne va pas bouder notre plaisir de vivre ce moment là, à Lourdes.

. Procession aux flambeaux : sollicité à nouveau pour porter la Vierge pendant la PAF. Puis écarté par le « sélectionneur » de porteurs des sanctuaires…puis finalement « repêché »… L’histoire se répèterait-elle ?...en toute sincérité, je dois bien reconnaître que non : j’ai vécu un très beau moment, mais sans l’intensité inouïe de l’an dernier.

La grâce n’est pas un automatisme…et nous ne sommes pas toujours en état de la recevoir, même si elle perdure pour nous dans le cœur de Dieu. Discussion sur ce sujet avec Daniel, porteur lui aussi l’an dernier et cette année : des expériences pareilles, çà rapproche, non ?

 

Mercredi 4 Juillet

Messe internationale : Fabienne embarque Frédérique pour la chorale de la messe, je me joins à leur discussion…et  je finis par aller avec elles à la chorale. Beau moment de communion avec l’aide du chant. Contact direct avec le sublime chanteur de la PAF de l’an dernier, Mike Stanley, dont je devrais avoir des nouvelles sous peu(… ) : à suivre. C’est quelqu’un de très doué mais aussi de très accessible, très humble.

. Piscines : animation avec le matériel prêté par François : on a pu installer, avec Tim et Bibi une petite sono efficace : belle rencontre avec un petit groupe de jeunes anglaises avec de très belles voix, et animation partagée toute l’après-midi, devant les piscines. Contact d’abord rugueux puis très chaleureux avec les personnes de l’organisation (comme d’hab…).

Alain nous rejoint et improvise à la guitare sur les chants anglais… çà c’est du Lourd(es) !!!

Superbe moment de partage…… C’est pour moi un rendez-vous important, chaque année.

. Procession eucharistique : je l’avais ratée l’an dernier ; pas cette année. On chante des Ave Maria à 2 voix à tue-tête sur l’esplanade avec Alain… Puis célébration dans Saint Pie X , somptueuse, avec un très beau Sanctus à 4 voix.

. Engagements /consécrations : dans la crypte de la Basilique, moment beau, intime, fervent. Encore une fois je croise la route de Daniel.

La joie d’André Jacques et de Daniel (l’autre, le Président…) est radieuse et communicative.

C’est de la vraie communion, je crois.

Moment d’intense émotion aussi avec l’au revoir de sœur Paula, belle, digne, très humaine : chapeau bas pour cette grande dame…

PS : le soir, soirée de chants un peu tardifs dans Lourdes, et « rencontre » de l’Evêque…

 

Jeudi 5 Juillet

. Onction des malades : avoir l’occasion de chanter dans St Pie X est une Grâce.

Et pour une onction des malades, là je manque je de mots.

Je vais échanger quelques mots avec Marie Louise, qui est là, au premier rang, devant le pupitre…

Merci au soutien irremplaçable, au dévouement, et aux compétences de Fabienne, Alain, Myriam et Tim : je n’arriverais certainement pas à assumer sans eux ce genre de moment exceptionnel. C’est Lourdes, çà, là encore.

. Temps de louange avec tous les jeunes l’aumônerie à St Frai : superbe rencontre avec les malades dans St Frai, dans une ambiance déchaînée et festive, « à fond les manettes ». On a démarré avec Evenou Shalom, et on a fini par un « Mettez la chaloupe à l’eau » mémorable, tangué par des rangées composées de un jeune/un malade/un jeune. Et encore, je n’ai pas tout vu, concentré sur les partitions. Je crois que certains on photographié et filmé… à voir ou à revoir, surtout pour ceux qui pourrait imaginer à tort que Lourdes c’est triste !

Vu aussi lors de ce moment de partage : un ado de 11ans, qui se lance, devant tous ses copains et tous les malades, en intro de Jésus mon Roc, à la guitare, en solo, mais soutenu par les arpèges d’Alain…  =>  RDV à renouveler en 2013 …

. Messe d’envoi : cool, relâche, je profite du moment. Merci à Yves-Marie Lequin pour ses mots en début de célébration, et à S. Eliot aux grandes orgues : je reste jusqu’au bout, avant d’aller remonter une malade à St Frai …Encore un moment intense partagé entre une jeune collégienne et cette malades, à l’arrivée à St Frai…

. Coucher des malades : Merci François, pour tes temps de prière tout au long du pélé et pour ta bienveillante douceur. Là, Daniel a l’idée de nous faire dire un Notre Père en nous tenant tous la main, dans chaque chambre. Je sors la guitare pour un Magnificat et un Ave Maria.

Dans chacune des 2 salles de 6 malades. C’est beau, apaisant, profond.

Puis chez Marie-Louise : moment….indescriptible.

Je continue de prier pour elle. Je sais que d’autres le font aussi…

Soirée : Grotte (prière groupée, à une dizaine, devant la grotte, avec nos intentions pour le pélé, puis discussion sur les fondamentaux du pélé avec une toute jeune hospitalière : en 6 jours elle a beaucoup découvert !), puis passage au bar (eh oui ! mais avec des Ave Maria chantés, cette fois-ci) puis re-Grotte.

A 1h du mat, il y a plein de jeunes Irlandais à la grotte…

J’ai pas envie d’aller dormir….mais il le faut bien.

Dodo à 1h30.

 

Vendredi 6 Juillet

Voyage de retour dans le Bus, toujours avec Nigel : ce monsieur est super.

Dans le bus, ambiance de retour, parfois bien fatiguée ( cf. massages de dos), le plus souvent euphorique et très joyeuse. Parfois de longs fous-rires, yc jusque dans les toilettes ( ! ? ! ) : si, si ! ( comprenne qui pourra…)

Le téléphone de Mag est un véritable central téléphonique : combien d’appels émis/reçu dans le voyage : 100 ? 200 ? Magali t’es vraiment une perle !

Le soir, 2 malades de la maison de retraite de Contes restent en stand by sur le parking, et j’y suis hélas pour quelque chose…Mais, invité chez des amis, je suis obligé de partir…

Dominique se charge de faire la jonction et d’attendre le véhicule qui vient les chercher.

Jusqu’au bout, Lourdes m’aura démontré que l’on n’est rien sans l’aide des autres.

Merci Dominique !

23h, j’ai confirmation que les malades sont bien arrivés à leur maison de retraite. Ouf !

Dans le fond c’était un pèlerinage « ordinaire »un peu comme on parle de l’ordinaire de la messe, avec des temps forts qui reviennent à chaque fois dans un cadre établi.

Mais dans ce pèlerinage ordinaire, j’ai vécu plein de choses extraordinaires, comme à chaque fois.

Et encore, dans le texte ci-dessus, déjà bien trop long, je n’ai pas tout mis : tous ces moments de rencontres avec les malades, les jeunes ou les hospi :.. j’allais pas en faire un roman, non plus…

Bon retour à chacune et à chacun !

Savez quoi ? : Vivement l’an prochain, que l’on reparte !

Bises

Philippe

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans VIE SPIRITUELLE
commenter cet article

commentaires