Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 07:34

I. L’homme est créé pour aimer.

Avant de parler de mariage, commençons par parler des personnes. L’anthropologie chrétienne catholique comprend la personne humaine en la référant à son origine telle que la Bible la présente. Au moyen des images et des références de leur époque, les croyants juifs d’alors ont essayé d’exprimer leur foi en un Dieu qui a voulu chaque être humain pour lui-même, comme un partenaire libre. A la suite de Jésus-Christ, les chrétiens ont approfondi cette relation si originale qui demeure quelque soit l’état de vie choisi et en particulier celui du mariage.


A. A l’image de Dieu amour et par le moyen de l’amour.

Dans son exhortation apostolique sur la famille, Les tâches de la famille chrétienne dans le monde d’aujourd’hui (Familiaris Consortio), publiée en 1981, Jean-Paul II a cette très belle expression : « Dieu a créé l'homme à son image et à sa ressemblance: en l'appelant à l'existence par amour, il l'a appelé en même temps à l'amour. » (N°11).
Pour les chrétiens, si chacun de nous est capable d’aimer, c’est parce qu’à l’origine il y a un « Dieu qui n’est pas solitaire » mais qui est Trinité. Dieu est amour en lui-même. Être créé à l’image de ce Dieu, c’est être capable d’aimer à son tour. 
Ensuite, l’acte de création est motivé par l’amour. Chaque être humain, homme ou femme, est voulu pour lui-même. Dieu, s’il est vraiment Dieu, ne peut pas avoir d’intérêt à la création des hommes. Son acte créateur relève donc d’un mystère qu’aucune théologie n’a pu percé mais seulement approché via l’expérience de l’amour.
C’est ainsi que dans l’Eglise catholique, nous affirmons que la vocation fondamentale de chaque homme et de chaque femme est d’aimer. Reste à le réaliser concrètement et ne pas se contenter de belles paroles.


B. Chaque personne est capable d’aimer.

Il y a plusieurs lois inscrites dans le cœur de l’homme : 

• vouloir le bien et de s’éloigner du mal ; 

• être capable d’aimer comme celui à l’image de qui nous avons été créé. 
Les chrétiens pensent que tous, nous sommes capables de donner de nous-mêmes pour que d’autres vivent (conjoint et enfants). C’est alors que l’homme comprend sa manière de vivre comme une réponse à la création de Dieu. Jean-Paul II n’hésitera pas à dire que lorsque l’homme aime, « il participe à la sagesse créatrice de Dieu ».


1. Ce que présuppose l’acte d’aimer.


Pour les catholiques, il ne peut y avoir d’amour authentique que si la personne s’investit dans son intégralité. Entendons par là avec son corps, son intelligence et son âme. Nous déplorons toutes ces théorisations qui, après avoir séparé les unions de la fécondité, ont conduit à disjoindre le corps de l’esprit. Les couples fissionnels qui disent s’aimer tout en s’autorisant des écarts de conduite sexuelle se mentent à eux-mêmes.
Aimer, ce n’est pas seulement s’investir intégralement dans le temps présent mais aussi totalement, pour toute la vie. Que serait un amour qui ne s’engagerait que pour huit jours ou dix ans ? « Amour toujours » se répètent les amoureux.

Cependant, une chose est de le dire, une autre de le vivre concrètement et dans la durée.


2. Aimer, c’est vouloir aimer.


En régime chrétien, l’amour ne se résume pas au sentiment amoureux, à la passion. Les sentiments ne forment pas un projet de vie. Si éros est tout à fait compatible avec l’agapè, c’est l’agapè qui oriente éros et lui donne tout son sens : 

« L’amour est longanime ; l’amour est serviable ; l’amour n'est pas envieux ; l’amour ne fanfaronne pas, ne se gonfle pas ; il ne fait rien d'inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s'irrite pas, ne tient pas compte du mal ; il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il met sa joie dans la vérité. Il excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout. L’amour ne passe jamais. » 1 Co 13.

 

Il s’agit du texte le plus souvent choisi par les époux qui se marient dans l’Église catholique. 
Cela dit, ils ne peuvent célébrer leur mariage que s’ils se sont réellement engagés à le faire en signant un projet de mariage qu’on appelle aussi une déclaration d’intention. S’aimer ne suffit pas pour se marier. En réalité, il faut aussi la volonté de s’aimer. 
Cela suppose de longues discussions pour élaborer un projet de couple et de famille et une vraie décision. C’est la grandeur et la dignité de l’être humain que de pouvoir cela dire un Oui qui engage sa vie, toute sa vie.

1ère partie

P. Bruno Feillet 

http://www.discernement.com/EthiquesParticulieres/EthiqueFamilleSexualite/

conferencesprincipal/mariagecatholique.htm

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans COMPRENDRE
commenter cet article

commentaires