Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 22:05

Benoit-XVI--11-.jpgL'évangile de ce dimanche fait partie des passages de l'évangile où on se demande toujours comment le curé va s'en sortir en faisant sa prédication... Choisira-t'il la lecture brève pour s'épargner d'avoir à expliquer une chute brutale de la parabole, ou bien tentera t'il une lecture spirituelle fidèle du texte. Le saint Père a admirabement bien, et ce à l'accoutumée, explicité la question du vêtement de noces. En voici des morceaux choisis qui mettent en lumière comment l'exercice de la charité est condition d'accès au royaume.

 

"La liturgie de ce dimanche nous offre une parabole qui parle d'un banquet de noces auquel beaucoup sont invités. La première lecture du Livre d'Isaïe, prépare ce thème, parce qu'elle parle du banquet de Dieu. C'est une image - celle du banquet - souvent utilisée dans l'Écriture pour décrire la joie de la communion et l'abondance des dons du Seigneur, et qui suggère quelque chose de la fête de Dieu avec l'humanité, tel que décrite par Isaïe: «Ce jour-là, le Seigneur, Dieu de l'univers, préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vins capiteux, un festin de viandes succulentes et de vins décantés.» ( Is 25,6). Le prophète ajoute que l'intention de Dieu est de mettre un terme à la douleur et à la honte, il veut que tous les hommes vivent heureux dans l'amour envers lui et la communion les uns avec les autres; son projet est alors d'éliminer la mort pour toujours, d'essuyer les larmes sur tous les visages, de faire disparaître la condition honteuse de son peuple, comme nous l'avons entendu (vv. 7-8). Tout cela suscite profonde gratitude et espérance: «Voici notre Dieu, en lui, nous avons espéré afin qu'il nous sauve; c'est le Seigneur que nous avons attendu; réjouissons à cause de son salut» (v. 9).

 

Jésus dans l'Évangile nous parle de la réponse qui est donnée à l'invitation de Dieu - représenté par un Roi - à participer à son banquet (cf. Mt 22:1-14). [...] Mais il y a une condition pour rester à ce banquet de noces: porter l'habit nuptial. Et entrant dans la salle, le roi voit quelqu'un qui n'a pas voulu l'endosser, et pour cette raison, il est exclu de la fête. Je voudrais m'arrêter un instant sur ce point avec une question: comment est-il possible que ce commensal ait accepté l'invitation du roi, soit entré dans la salle de banquet, qu'on lui ait ouvert la porte, mais qu'il n'ait pas mis l'habit nuptial? Qu’est-ce que cet habit nuptial?

 

Dans la Messe de la Cène du Seigneur, cette année, j'ai fait référence à un beau commentaire de saint Grégoire le Grand à cette parabole. Il explique que ce commensal a répondu à l'invitation de Dieu à participer à son dîner, il a, d'une certaine manière, la foi qui lui a ouvert la porte de la salle, mais il lui manque quelque chose d'essentiel: l'habit nuptial, qui est la charité, l'amour. Et saint Grégoire ajoute: «Chacun de vous, qui, dans l'Église a la foi en Dieu a déjà pris part au banquet de noces, mais il ne peut pas dire qu'il a l'habit nuptial s'il ne préserve pas la grâce de la charité». Et cet habit est symboliquement tissé de deux bois, un dessus et un dessous: l'amour de Dieu et l'amour du prochain (cf. ibid, 10:. PL 76,1288). Nous sommes tous invités à être les hôtes du Seigneur, à entrer avec la foi à son banquet, mais nous devons endosser et conserver l'habit nuptial, la charité, et vivre un amour profond de Dieu et du prochain. [...]

 

A vous, fidèles laïcs, jeunes et familles, je dis: n'ayez pas peur de vivre et de témoigner de la foi dans les divers secteurs de la société, dans les multiples situations de l'existence humaine! Vous avez toutes les raisons de vous montrer forts, confiants et courageux, et ce par la lumière de la foi et la puissance de l'amour. Et lorsque vous rencontrez l'opposition du monde, faites vôtres les mots de l'Apôtre: «Je peux faire toutes choses en celui qui me fortifie» (Phil. 4:13)."

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans Pape BENOIT XVI
commenter cet article

commentaires