Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 16:47

L’Église célèbre le 2 février la Fête de la Présentation du Seigneur au Temple, quarante jours après Noël. A Contes, cette fête sera célébrée ce samedi à 17h45. La procession débutera de la chapelle St Joseph où les cierges seront bénis puis se rendra jusqu'en l'église Ste Marie Madeleine. Cet article est une occasion de redécouvrir le sens de cette fête.

Cette fête est une célébration de la rencontre entre l’Ange de l’Alliance (cf. Ml 3, 1) et l’attente d’Israël, conden­sée dans le vieillard Siméon (Lc 2, 22-35), la Présentation est aussi une fête de la lumière, car Siméon salue en Jésus la « lumière qui éclaire les nations » (Lc 2, 32).

La « Chandeleur » comporte, avant la messe, la particularité de la bénédiction et de la procession des cierges : ce riterenouvelle la rencontre d’alliance vécue, dans l’élan de l’Esprit Saint, entre Jésus et Siméon. En ce jour, on bénit des cierges, des « chandelles » — d’où le nom de « Chandeleur » —, pour évoquer les paroles prononcées par le vieillard Siméon en son Nunc dimittis :

« Maintenant, Souverain Maître, tu peux, selon ta parole,
laisser ton serviteur s’en aller en paix ;
car mes yeux ont vu ton salut,
que tu as préparé à la face de tous les peuples,
lumière pour éclairer les nations et
gloire d’Israël, ton peuple »
(Lc 2, 29-32).


Une procession festive, à la lumière des cierges, conduit ensuite à l’église, ou y fait revenir l’assemblée : elle symbolise la rencontre des « fils de la lumière » (Lc 16, 8) avec le Christ, "lumière des nations."

Les fidèles ont l’habitude d’emporter chez eux les cierges bénits. La coutume veut qu’on les fasse brûler auprès des morts, en signe d’espérance de la lumière éternelle.

La coutume est aussi très répandue de consommer ce jour là des crêpes. C'est sans doute leur   évoque celle du soleil qui est à l'origine. Ce jour où nous fêtons le Christ Lumière du monde, nous mangeons ces crêpes qui rappellent cet astre!

cf. Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans COMPRENDRE
commenter cet article

commentaires