Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 12:38

foi-qui-geuri.jpgChristelle Javary, théologienne, livre un éclairage sur la guérison qui est un don de Dieu. Elle propose des conseils avisés pour mieux appréhender les séances de prière de guérison

Voici Jésus guérit, mais il n'est pas un guérisseur.

Impossible de ne pas remarquer, en ouvrant les évangiles, que Jésus guérit de nombreuses personnes malades et handicapées. Il nous montre ainsi que l'amour de Dieu veut nous libérer et nous donner la vie en plénitude. La guérison du corps est très précieuse, mais elle ne prend toute sa valeur que si elle contribue à faire naître la foi en Jésus, envoyé du Père.

La foi nous ouvre le salut, relation à Dieu source de vie et d'amour, mais ne supprime ni la souffrance ni la mort ! La preuve : Jésus lui-même meurt sur la croix. Comme chrétiens, nous croyons qu'il nous appelle à marcher à sa suite. Cela veut dire que nous n'éviterons pas d'être confrontés à la croix dans nos vies. Bien sûr, Jésus est ressuscité. Mais la résurrection n'annule pas la croix, elle nous permet de la regarder en face.

La guérison, un don gratuit.

La guérison est toujours un don de Dieu. La plupart du temps, ce don est obtenu par l'intermédiaire des médecins : merci Seigneur d'avoir rendu l'homme capable de comprendre le fonctionnement de son corps ! Il arrive aussi que des personnes reçoivent de Dieu le charisme (don de l'Esprit) de guérison. Mais attention : la guérison est un don, pas un dû ! Rien n'achète la guérison, même pas la foi. Dieu guérit qui il veut, même si ses raisons nous échappent. Donc le fait de ne pas guérir n'est pas le signe d'un manque de foi ou de prière.

La foi doit-elle "carburer" à l'émotion ?

Les séances de prière en vue d'obtenir des guérisons sont souvent impressionnantes. Beaucoup de monde, atmosphère de ferveur, chants entraînants, guérisons annoncées ou constatées en direct… On observe parfois des manifestations spectaculaires : cris, larmes, "repos dans l'esprit" (la personne glisse à terre et reste quelques instants dans un état semi-conscient). Il n'est pas choquant que la foi s'exprime aussi sur le plan des émotions, car elle touche tout notre être.

Mais une foi mûre et adulte se vit chaque jour, dans la vie ordinaire, même si des temps forts sont très utiles (par exemple les JMJ). Une séance de prière qui jouerait à l'excès sur le registre de l'émotionnel pourrait être dangereuse (risques de manipulation) et n'aiderait pas les participants à être chrétien au quotidien, de retour chez eux.

"Mais ça marche ou pas ?"

Des personnes affirment avoir été guéries lors de séances de prière ; certaines envoient des attestations médicales. La plupart du temps, les organisateurs ne sont pas très intéressés par le point de vue du médecin : ils accordent plus d'importance à celui de la personne guérie et au sens qu'elle donne à sa guérison. A chacun de recevoir ou non son témoignage.

La reconnaissance des guérisons de Lourdes relève d'une logique très différente, avec beaucoup d'examens et d'expertises médicales, mais il y a toujours des gens qui ne sont pas convaincus. Et heureusement ! Si les miracles étaient des preuves, où serait la liberté de croire ?

Y aller ou pas ? Des points concrets de vigilance :

- Ce n'est pas un spectacle ! Si je décide d'y aller, c'est pour prier, ou du moins en respectant la prière des autres.

- Qui sont les organisateurs et / ou animateurs ? Sont-ils en lien avec l'Eglise catholique, ou une Eglise chrétienne reconnue ?

- Comment les animateurs présentent-ils la séance ? Affirment-ils (ou laissent-ils entendre) que des guérisons sont l'unique fruit attendu ? Etablissent-ils un lien automatique entre la foi ou l'intensité de la prière et le fait d'obtenir une guérison ? Ont-ils un message pour les personnes qui repartiraient sans avoir été exaucées dans leur demande ?

- D'où viennent les éventuelles guérisons ? Sont-elles attribuées à Dieu ? Si la médiation d'une personne est nécessaire, est-elle mise en valeur de manière excessive, traitée « comme une star » ?

- Y a-t-il une dramatisation excessive, un appel constant à l'émotionnel, par exemple en organisant une tension qui irait crescendo ?

- S'il y a sollicitation d'argent, est-ce une contribution modique et/ ou volontaire (pour couvrir les frais d'organisation, par exemple) ?

- Dans quel état suis-je sorti ? Quels fruits cette séance a-t-elle produit en moi ? Paix, joie, espérance sereine, force pour supporter les épreuves. Ou bien malaise, trouble, déception, amertume, incompréhension.

Christelle Javary, théologienne ; pour croire, février 2006

www.croire.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans VIE SPIRITUELLE
commenter cet article

commentaires