Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 09:39

les-anges.jpgQu'est-ce qu'un ange ? Avons-nous un ange gardien ? Y a-t-il de bons et de mauvais anges ? Le P. Franck Javary, curé de la cathédrale de Nanterre, répond à Sophie de Villeneuve, dans l'émission Mille questions à la foi sur Radio Notre-Dame (23-01-2013).

Les anges sont-ils des êtres réels ?

F. J. : L'Eglise le croit. Nous disons dans le Credo que Dieu est le créateur de l'univers visible et invisible. Dans cet univers invisible se trouvent les anges dont nous parle l'Ecriture, dont nous parle le Christ ainsi que toute la tradition de l'Eglise. 

Ce sont des êtres invisibles, et créés, comme nous ?

F. J. : Ce sont des créatures, des êtres spirituels non corporels, dit le catéchisme, qui n'ont pas le même mode d'existence que nous. Sans corps, ils ont un mode d'existence purement spirituel, ce qui fait qu'ils ont une relation beaucoup plus directe que nous avec Dieu. Ils peuvent voir et contempler Dieu, ils peuvent aussi le rejeter. Ils sont dans un contact immédiat et direct avec leur créateur, ce qui n'est pas notre cas.

Y a-t-il une hiérarchie des anges ?

F. J. : L'Ecriture parle de différentes catégories d'anges. Je pense qu'il faut surtout en retenir l'idée d'un foisonnement, d'une diversité, à l'image de la profusion que nous connaissons sur terre, et qui est un signe de la bonté et de la générosité du Seigneur. Dans la tradition chrétienne, on a aimé répertorier neuf catégories d'anges. Tout cela reste très au-delà de notre perception, mais on peut en retenir l'idée d'une différenciation, avec des anges, des archanges, des chérubins, des séraphins, etc. qui montre la bienveillance et la générosité de Dieu quand il crée.

Nous avons évoqué les bons et les mauvais anges. Y a-t-il des batailles entre eux ?

F. J. : Etant un être spirituel créé par Dieu, l'ange est capable de liberté. Comme nous, les anges sont libres de suivre Dieu ou non, de lui obéir ou de lui désobéir. La tradition chrétienne croit en l'existence d'anges qui ont rejeté le Seigneur, et qui sont par ce choix devenus mauvais. Et, à la tête de ces anges, nous parlons de Satan.

Ces anges, bons et mauvais, quel est leur rôle ? Ont-ils un rapport avec nous ?

F. J. : Le mot « ange » signifie une fonction : envoyé, messager. Nous leur reconnaissons d'abord une très belle réalité, c'est qu'ils adorent la face de Dieu, les anges bons en tout cas. Leur joie, c'est de contempler Dieu, de chanter sa gloire. A la messe, nous chantons avec le chœur des anges : « Saint, saint, saint le Seigneur ». Et puis ils sont pour nous des messagers. Dans des circonstances particulières, Dieu les charge de nous porter des messages. Nous pensons bien sûr à l'ange Gabriel, qui a porté le message de l'Incarnation.

Ces anges, nous les voyons dans la Bible, dans l'art. Mais dans notre vie de tous les jours, comment reconnaître un ange ?

F. J. : La Bible nous dit que c'est dans des circonstances exceptionnelles qu'un ange est envoyé. Ce n'est pas tous les jours que Dieu envoie un ange porter un message particulier. Mais nous croyons que Dieu a pour chacun de nous un ange gardien. Nous en avons le témoignage de Jésus lui-même, dans un passage rapporté par Matthieu, qui dit en parlant des tout-petits : « Ne les méprisez pas, car leurs anges voient constamment la face de Dieu. » C'est une réalité spirituelle que je crois profonde, parce qu'elle dit que le monde des anges n'a pas seulement un lien général avec nous, mais entretient avec chacun un lien plus particulier, dont l'ange gardien est un exemple : il y a au ciel un ange qui me connaît, qui veille sur moi, qui peut sans doute m'inspirer de bonnes pensées, de bonnes actions, et peut-être, dans des circonstances exceptionnelles, être le porteur d'un message particulier. Reconnaissons que c'est rare !

Mais si c'est rare, comment croire à ces anges ?

F. J. : Comprenons bien qu'il nous est demandé de croire en Dieu, et donc de croire aussi en la profusion de la vie qu'il a créée. Nous croyons aussi à tous ceux qui accompagnent Dieu : nous demandons aux saints de prier pour nous, et nous pouvons demander aussi aux anges de prier pour nous, de veiller sur nous, de nous soutenir... Ce sont des compagnons célestes. Dans l'amitié spirituelle, il y a ceux qui sont déjà au ciel, nos frères et sœurs les saints, et les anges qui contemplent la face de Dieu, et qui pourraient nous aider à prier, à contempler, à louer, à chanter. Pensons à eux à la messe, pour aider notre esprit à s'élever vers notre patrie céleste.

Et les anges mauvais, quel est leur rôle ?

F. J. : Les anges mauvais cherchent à nous entraîner dans leur choix terrible de s'être séparés de Dieu. Le mot diable signifie « diviseur », il cherche à nous diviser, à nous séparer de Dieu. Les anges mauvais veulent nous détourner de Dieu. 

N'est-il pas un peu dangereux de personnifier ces esprits célestes ?

F. J. : Si nous ne les personnifions pas, ils ne sont pas ce que nous croyons, c'est-à-dire de vraies créatures. Bien sûr, la question du diable est délicate. Il ne faut pas laisser notre imagination voir partout et toujours des esprits mauvais à l'œuvre. Il y aurait un certain danger à se croire tourmenté, persécuté par des esprits mauvais. C'est le Seigneur qui règne sur nos vies. Mais il est possible que nous connaissions, à certains moments, une tentation particulière en lien avec un esprit réel, personnel.

Dans notre foi de tous les jours, quelle place donner aux anges ? Nous avons tout de même déjà Dieu, Jésus, la Vierge, la Trinité, l'Esprit saint. Quelle place donner aux anges dans notre vie spirituelle ?

F. J. : Nous pouvons leur demander de nous aider, de nous accompagner vers le Seigneur. Nous ne sommes pas tenus de leur donner une place particulière. Cela dépend aussi de notre dévotion personnelle, de la manière dont nous aimons prier. Pourquoi préférons-nous invoquer un saint plutôt qu'un autre ? De grandes figures nous sont données à tous, la Vierge Marie n'est pas une option ! Mais dans l'immense cohorte des saints, nous pouvons avoir une amitié particulière pour saint François plutôt que pour saint Dominique. Avec les anges, c'est un peu du même ordre. Il y a leur rôle dans la vie de l'Eglise, celui que Dieu leur donne, et il y a mon inclination personnelle, qui me rend plus ou moins attentif à leur rôle spirituel. De toute façon, dans la liturgie, je suis associé à la prière des anges. Pour le reste, cela dépend de mon choix.

Peut-on dire que sur terre, déjà, nous prions avec les anges ?

F. J. : Bien sûr. Les anges qui sont au ciel nous aident à nous unir à l'Eglise du ciel. Nous sommes en chemin vers la vie éternelle, et les anges sont de toute éternité dans cette vie de contemplation de Dieu, ils nous attendent, ils nous appellent, ils veulent nous montrer le Seigneur. Ils sont le reflet de la splendeur de Dieu.  

Propos recueillis par Sophie de Villeneuve

www.croire.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans COMPRENDRE
commenter cet article

commentaires