Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 21:19

À l’occasion du lancement des Maisons d’Evangile (lecture en petites équipes des Actes des apôtres, une décision issue du synode diocésain), une célébration de la Parole (office des Vêpres) s’est déroulée ce dimanche 18 octobre en la cathédrale de Nice.

Présidé par Mgr Sankalé, l’office a rassemblé toutes les composantes du Peuple de Dieu de notre Diocèse : Prêtres, diacres, religieux(ses), séminaristes et laïcs qui se sont mis à l’écoute de la Parole de Dieu et ont loué le Seigneur par le chant de psaumes. (source : www.nice.catholique.fr
).


Retrouvez les textes qui ont nourris la méditation des catholiques présent à cette célébration :

Lecture du Livre des Actes des Apôtres.

Actes 8, 26-40

26        L'ange du Seigneur adressa la parole à Philippe :

« Mets-toi en marche vers le midi,

prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza ;

elle est déserte. »

27        Et Philippe se mit en marche.

Or, un Éthiopien, un eunuque,

haut fonctionnaire de Candace, reine d'Éthiopie,

administrateur de tous ses trésors,

était venu à Jérusalem pour adorer Dieu.

28        Il en revenait, assis dans son char, et lisait le prophète Isaïe.

29        L'Esprit du Seigneur dit à Philippe :

« Avance, et rejoins ce char. »

30         Philippe s'approcha en courant,

et il entendit que l'homme lisait le prophète lsaïe ;        

alors il lui demanda :

« Comprends-tu vraiment ce que tu lis ? »

31        L'autre lui répondit :

« Comment pourrais-je comprendre

s'il n'y a personne pour me guider ? »

Il invita donc Philippe à monter et à s'asseoir à côté de lui.

Le passage de l'Écriture qu'il lisait était celui-ci :

32         Comme une brebis, on l'a conduit à l'abattoir,

comme un agneau muet devant le tondeur,

il n'ouvre pas la bouche.

33        A cause de son humiliation,

sa condamnation a été levée.

Sa destinée, qui la racontera ?

Car sa vie a été retranchée de la terre.

34         L'eunuque dit à Philippe :

« Dis-moi, je te prie : de qui parle-t-il ?

De lui-même, ou bien d'un autre ? »

35        Alors Philippe prit la parole, et,

à partir de ce passage de l'Écriture,

il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus.  

36         Comme ils poursuivaient leur route,

ils arrivèrent à un point d'eau,

et l'eunuque dit :

« Voici de l'eau :

qu'est-ce qui empêche que je reçoive le baptême ? »

38        Il fit arrêter le char,

ils descendirent dans l'eau tous les deux,

et Philippe baptisa l'eunuque.

39        Quand ils furent remontés de l'eau,

l'Esprit du Seigneur emporta Philippe ;

l'eunuque ne le voyait plus,

mais il poursuivait sa route, tout joyeux.

40        Philippe se retrouva dans la ville d'Ashdod,

il annonçait la Bonne Nouvelle

dans toutes les villes où il passait

jusqu'à son arrivée à Césarée.

 

Homélie de St Jean Chrysostome 

C'est une excellente chose, mes bien-aimés, que la lecture des saintes Ecritures. Elle donne à notre âme la véritable philosophie, elle élève notre esprit au ciel, elle rend l'homme reconnaissant. Quand nous ouvrons ce livre spirituel, préparons notre pensée, recueillons notre esprit, chassons toutes les idées du monde et livrons-nous à cette lecture avec une attention et une piété profondes, afin d'être conduits par le Saint-Esprit à l'intelligence des Ecritures et d'en recevoir les fruits précieux.

 

Ce barbare, cet eunuque de la reine d'Ethiopie, qui voyageait en grande pompe et sur son char, ne négligeait pas cette lecture, même en voyage. Il avait dans ses mains le livre d'un prophète et s'appliquait tout entier à cette lecture sans avoir cependant l'intelligence de ce qu'il lisait; mais comme il apportait tout ce qui dépendait de lui, le zèle, l'ardeur et l’attention, il rencontra un guide spirituel. Songez en effet, je vous prie, combien il était difficile de s'occuper à lire en voyage et surtout assis sur un char. Je recommande cet exemple à ceux qui ne peuvent s'y décider, même chez eux, qui croient ne pas en avoir le temps, et s'imaginent que leur état les dispense de lire les saintes Ecritures. Cependant voici un eunuque, un barbare que ces mêmes motifs auraient pu rendre négligent, sans compter sa puissance et ses richesses; ajoutez à cela qu'il était en voyage et sur un char, position peu commode et même très-gênante pour la lecture; cependant son ardeur et son zèle le faisaient passer par-dessus tous ces obstacles; il s'absorbait dans sa lecture et ne disait pas comme tant d'autres : Je ne comprends pas ce qui est écrit, je ne puis pénétrer la profondeur des Ecritures; pourquoi me livrer à un travail stérile et inutile, puisque je n'ai personne pour me l'expliquer?


Il ne pensait rien de semblable, car s'il était barbare de nation, il était sage d'esprit; il s'appliquait donc à cette lecture en pensant qu'il ne méritait pas le mépris, mais la grâce d'en-haut, s'il faisait tout ce qui dépendait de lui. Aussi le Seigneur bienveillant, voyant son désir, ne le méprisa point, ne l'abandonna pas et lui envoya aussitôt un guide spirituel. Réfléchissez, je vous prie, à la sagesse de Dieu qui attendit que l’eunuque eût fait tous ses efforts et qui alors lui envoya un aide. Quand celui-ci eut accompli et terminé ce qui était en son pouvoir, un ange du Seigneur apparut à Philippe lui disant : « Lève-toi et va sur la route qui descend de Jérusalem à Gaza, qui est déserte ». Philippe s’approche de l’eunuque et lui dit : « Crois-tu comprendre ce que tu lis ? » L’eunuque lui répondit : « Comment pourrai-je comprendre si quelqu’un ne me guide ? » Ainsi, il apprit toute la puissance de ces écrits, et son intelligence s’éclaira.


Vous avez vu quel avantage il y a à lire les saintes Ecritures avec zèle et attention. Elle est toujours possible, non-seulement chez soi, mais en promenade, en voyage, dans le monde, au milieu des affaires; en un mot, faisons tout ce qui dépend de nous, dans l'espérance de trouver bientôt un guide spirituel; car le Seigneur, voyant nos désirs à ce sujet, ne nous abandonnera pas; il nous accordera son assistance céleste et éclairera notre esprit. Ne négligeons donc pas cette lecture, je vous en supplie; que nous en sentions ou non toute la force, il faut nous en abreuver sans cesse. Une méditation continuelle grave en nous l'Ecriture d'une manière ineffaçable : souvent, ce que nous n'avons pu saisir aujourd'hui, nous le comprenons demain quand nous y songeons de nouveau; c'est que Dieu a bien voulu, à notre insu, pour ainsi dire, éclairer notre âme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans VIE DIOCESAINE
commenter cet article

commentaires