Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
Mardi 15h30 - 18h30 
Jeudi et Vendredi 08h30 - 11h30

 

 

 

Site internet :

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook :

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 11:55

ND de la CeintureNotre-Dame de la Ceinture

Quand nous pensons « ceinture » nous pensons à ce qui empêche à un pantalon de tomber par terre. Et beaucoup de nos adolescents jouent d’ailleurs sur cette fonction de la ceinture, puisqu’ils font tout pour porter des jeans taille basse où chaque seconde, chaque frémissement d’une jambe, chaque mouvement de hanche leur fait frôler un péril majeur : se retrouver tout nus dans la cour du lycée. Il faut presque avoir en permanence une main au niveau d’un passant de la ceinture pour empêcher qu’un jeans change de fonction et devienne une chaussette de qualité très médiocre : épaisse et rèche…
La ceinture, dans le Proche-Orient ancien, a une toute autre fonction, puisque personne ne risquait d’y perdre son pantalon, vu qu’il n’y en avait pas… La ceinture a plusieurs attributs.
Tout d’abord elle peut être un attribut d’apparat. Une ceinture, à l’époque, était beaucoup plus large que la nôtre et elle permettait de rivaliser en matière de richesse et de symbolisme social. C’est ainsi qu’utiliser une simple corde était jugé comme un signe de très grande pauvreté.
Même si elle n’était pas utilisée par rapport à un pantalon, la ceinture avait malgré tout pour fonction que la robe, la tunique, ne soit pas trop volante, et qu’à mi-hauteur elle soit tenue pour les jours de tempête.

Mais surtout, la ceinture couvre les reins.
C’est une évidence, mais pour un hébreu, c’est fondamental. Car les reins sont le lieu de la force dans le schéma corporel des enfants d’Abraham.

Les reins, pour un hébreu, donc, concentrent toute la force d’un humain et ils symbolisent sa stabilité. Couvrir ses reins avec une ceinture de tissus épais ou de cuir, c’est donc protéger sa force vitale.
Pour faire comprendre dans nos catégories modernes le statut de la ceinture, il faudrait, pour les messieurs, évoquer ces ceintures de force que se mettent les haltérophiles pour pouvoir mobiliser toute leur énergie à soulever des masses considérables. Et pour les dames, il faudrait certainement parler de ces ceintures souples et fermes à la fois qui permettent le maintien du ventre au moment de la grossesse.
La ceinture a bien quelque chose à voir avec la force vitale.

Avoir les reins solides pour le combat de la foi, c’est donc ceindre sa propre vitalité de la force de Dieu, qui est la seule chose vraiment solide qui existe.

source: bible.interreligions.com 

Partager cet article

Repost0

commentaires