Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 16:25

avec-Jesus-ca-marche.jpgFaites mémoire du premier amour avec lequel le Christ a réchauffé votre cœur, pour persévérer dans la joie, a exhorté le pape, dans son message pour la Journée mondiale missionnaire du 18 octobre 2014.

C’est la joie qui est au cœur du message du pape François pour la journée mondiale missionnaire du 18 octobre prochain, ce qui n’a rien d’étonnant s’agissant d’un tel sujet, de la part de l’auteur d’Evangelii Gaudium.

 

Les deux facettes de la joie du baptisé

S’appuyant notamment sur « l’icône biblique » du chapitre 10 de saint Luc, François rappelle que la joie accompagne la mission - cette mission qui est toujours une grande urgence, car l’Église est missionnaire, de par sa nature même - qu’elle va de pair avec l’évangélisation, dont elle est en quelque sorte comme une seconde nature. C’est la grande leçon de la première annonce de l’Évangile, qui nous montre des disciples qui « revinrent plein de joie ».

D’où vient cette  fameuse joie de la mission ? Du partage de cet amour de Dieu que le disciple a découvert au préalable, parce que le Père le lui a révélé, répond le pape. Car la joie du disciple est d’abord le fruit de la rencontre personnelle avec le Seigneur.

 

Dieu se révèle aux humbles

À cet égard François rappelle que le vraie modèle de joie évangélique et l’« Évangélisateur par excellence », c’est Marie, qui porte le Christ en elle, et exulte de joie au moment de la rencontre avec sa cousine Élisabeth. Marie est d’autant plus ce modèle que Dieu ne se révèle qu’ « aux humbles et aux petits », les « sages » et les « savants »,n’étant pas aptes à découvrir « les mystères de son Royaume, l’affirmation de la seigneurie divine en Jésus et la victoire sur Satan ».

Et le pape de préciser : « Dieu a caché tout cela à ceux qui sont trop pleins d’eux-mêmes et prétendent déjà tout savoir. Ils sont comme aveuglés par leur présomption et ne laissent pas de place à Dieu ».

Le vraie modèle de joie évangélique et l’“Évangélisateur par excellence”, c’est Marie, qui porte le Christ en elle.

 

Former les laïcs de manière adéquate

La suite du message est un  nouvel appel à découvrir la joie des enfants de Dieu et à la partager. Le pape rappelle les passages forts de son exhortation Evangelii Gaudium, comme celui-ci :

« La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ la joie naît et renaît toujours ». À l’adresse de tous les baptisés, notamment des laïcs, dont il réaffirme qu’aux côtés des prêtres et des consacrés, ils sont acteurs à part entière de l’évangélisation, et qu’ « ils sont appelés à jouer un rôle toujours plus important dans la diffusion de l’Évangile », il souligne que la mission concerne « les périphéries de leur propre territoire, où se trouve le plus grand nombre de personnes pauvres dans l’attente » et non pas seulement les pays lointains. « Il est important qu’ils soient formés de manière adéquate », insiste-t-il.

Je vous exhorte à faire mémoire (...) du “premier amour” avec lequel le Seigneur Jésus Christ a réchauffé le cœur de chacun, non pas pour en concevoir un sentiment de nostalgie mais pour persévérer dans la joie.

Le pape conclut sur cette belle invitation : « Je vous exhorte à faire mémoire, comme dans un pèlerinage intérieur, du “premier amour” avec lequel le Seigneur Jésus Christ a réchauffé le cœur de chacun, non pas pour en concevoir un sentiment de nostalgie mais pour persévérer dans la joie. » Si il y avait une seule phrase à retenir de ce message, pour la « garder et la méditer dans son cœur », ce pourrait être celle-ci.

http://www.famillechretienne.fr/croire/pape-et-vatican/pape-francois-ne-vous-laissez-pas-voler-la-joie-de-l-evangile-!-143767

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans Pape FRANCOIS
commenter cet article

commentaires