Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 09:15

messe.jpgEn novembre, nous pensons plus spécialement à nos défunts; les paroissiens sont nombreux à demander des messes… Certains se posent des questions par rapport à ces messes pour les morts. Les uns insinuent le doute en disant: « Leur parcours est achevé », ou bien pour des croyants: « Ils sont déjà auprès de Dieu (dans le sein d’Abraham), à quoi bon encore prier pour eux ?

1 – Pourquoi une prière pour les défunts?

Dans les traditions catholique et orthodoxe, on croit que les défunts ont encore à être purifiés de leurs péchés (sauf quelques grands saints). Il y a donc un temps où les âmes des morts sont encore en attente avant de pouvoir bénéficier de la vision de Dieu. On appelle ce temps le purgatoire. Déjà, dans l’Ancien Testament, on trouve la prière pour les morts tombés dans une bataille contre l’envahisseur grec (2 M 12, 45).

2 – Rester en relation avec les défunts

La prière pour les défunts permet aux personnes endeuillées de se sentir encore en relation avec leurs défunts. Mgr Brunin, évêque d’Ajaccio, a cette belle réflexion: « La mort de nos proches, qu’elle soit brutale ou qu’elle survienne au terme d’une longue maladie, est toujours une séparation, une rupture de relation avec l’être aimé.

Les personnes en deuil vivent douloureusement le fait de ne plus pouvoir communiquer avec celui qui est décédé. C’est le temps de l’absence qu’il faut apprivoiser, où les souvenirs reviennent comme autant de coups au cœur… St Paul nous exhorte à n’être pas abattus comme ceux qui n’ont pas d’espérance. Il ne nous demande pas, bien sûr, de refuser la souffrance, mais de la vivre dans la lumière de l’espérance offerte par le Ressuscité. Ayant offert sa vie par amour pour les hommes, le Christ nous ouvre l’accès à la vie de Dieu.»

3 – La messe, façon de vivre la communion des saints

En fait, vivants ou morts, nous sommes tous membres de la même famille. Ainsi, vivants ou morts, nous intercédons les uns pour les autres. Dans le Christ ressuscité, il n’y a pas de séparation entre les morts et les vivants, «Il n’est pas le Dieu des morts mais des vivants» (Mt 22, 32).

Unis au Christ dans la célébration eucharistique, nous sommes en communion avec nos défunts. Nous prions pour eux et ils prient pour nous. « L’Eucharistie devient l’espace d’un mystérieux échange et d’une profonde communion d’amour et de prière avec ceux qui ont déjà vécu leur pâque décisive avec le Père» (Mgr Brunin).

Pour terminer, précisons que l’offrande donnée pour une messe a aussi pour but d’aider le prêtre qui la célèbre (dans les pays où le prêtre touche un salaire, l’intention de messe est très diminuée). En aucun cas, il ne s’agit de payer quelque chose comme si le mystère célébré avait une valeur marchande. En fait, la messe n’a pas de prix, mais nous comprenons qu’en demandant des messes pour nos défunts nous aidons aussi des prêtres à vivre.

 

P. Bernard Boulanger

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans COMPRENDRE
commenter cet article

commentaires