Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 10:18

Unite-des-chretiens.jpgUne fois par année au moins, de nombreux chrétiens prennent conscience qu'il existe des manières très diverses d'adorer Dieu. Les cœurs sont ainsi touchés et les gens constatent que les usages de leurs prochains ne sont pas si étranges. 

La manifestation qui déclenche cette prise de conscience porte le nom de Semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Célébrée traditionnellement du 18 au 25 janvier (dans l'hémisphère nord) ou à la Pentecôte (dans l'hémisphère sud), la Semaine de prière s'intègre dans la vie des paroisses du monde entier: on procède à des échanges de chaires et on organise des cultes œcuméniques spéciaux. 

Les partenaires œcuméniques d'une région donnée sont invités à préparer un texte de base sur un thème biblique. Il est ensuite examiné par un groupe international de participants issus du COE (protestants et orthodoxes) et de l'Eglise catholique romaine pour s'assurer qu'il est en relation avec la quête de l'unité de l'Eglise. 

À l’occasion de son centenaire, le Mouvement des Étudiants chrétiens de l’Inde (SCMI) a été invité à préparer le matériel de la Semaine de prière pour l’unité 2013, et a associé la Fédération universitaire catholique indienne et le Conseil national des Églises en Inde à cette préparation. Au cours de cette étape préparatoire, la réflexion sur la signification de la Semaine de prière pour l’unité a fait apparaître qu’en un contexte de graves injustices envers les Dalits, tant dans la société indienne que dans l’Église, il ne fallait pas dissocier la recherche de l’unité visible du démantèlement du système des castes et de la valorisation de la contribution des plus pauvres des pauvres à l’unité.

Dans le contexte indien, les Dalits constituent des communautés estimées « horscastes ». Ce sont les populations les plus touchées par le système des castes, qui est une forme rigide de stratification sociale basée sur des notions de pureté et d’impureté rituelles. Dans ce système, chaque caste est estimée ou « plus haute » ou « plus basse ». Les communautés dalites sont considérées comme celles qui sont le plus impures et qui rendent impur ; on les situe donc en-dehors du système des castes, et on les qualifiait même autrefois d’« intouchables ». Il résulte donc de ce système que les Dalits sont marginalisés socialement, sous-représentés politiquement, exploités économiquement et asservis culturellement. Or, près de 80% des chrétiens indiens sont d’origine dalite.

En dépit de progrès fantastiques survenus au XXe siècle, les Églises de l’Inde ont conservé les divisions doctrinales héritées d’Europe et d’ailleurs. La désunion des chrétiens indiens, à l’intérieur même des Églises et entre elles, est encore accentuée par le système des castes. Celui-ci, tout comme l’apartheid, le racisme ou le nationalisme, représente un gros défi pour l’unité des chrétiens en Inde, et par conséquent pour le témoignage éthique et ecclésial de l’Église, en tant qu’unique Corps du Christ. La question des castes, en ce qu’elle divise l’Église, est donc une question doctrinale aiguë. C’est dans ce contexte que, cette année, la Semaine de Prière pour l’unité chrétienne nous invite à approfondir le texte biblique bien connu de Michée 6,6-8, en se concentrant sur la question « qu’attend de nous le Seigneur » qui en fait le thème principal. L’expérience dalite sert donc de creuset pour permettre l’émergence de réflexions théologiques à partir du thème biblique.

Michée faisait partie des douze petits prophètes de l’Ancien Testament qui ont prophétisé en Juda entre environ 737 et 690 avant J.C. Il était originaire de Morèsheth, au sud-ouest de Jérusalem, et a prophétisé sous les règnes de Yotam, Akhaz et Ezékias, de Juda (Michée 1,1). Il a vécu dans les mêmes conditions politiques, économiques, morales et religieuses que son contemporain Isaïe et fut témoin, avec lui, de la destruction de Samarie et de l’invasion du Royaume du Sud par le roi d’Assyrie, en 701 avant J.C. Le chagrin avec lequel il pleure le sort de son peuple imprègne la tonalité de son livre, et sa colère vise les responsables (2,1-5) et les prêtres qui ont trahi ce peuple.

www.oikoumene.org 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans VIE DE L'EGLISE UNIVERSELLE
commenter cet article

commentaires

Yves 18/01/2013 10:42

Oui, Chrétiens du monde entier, Protestants, Orthodoxes, Catholiques, cessons nos divisions, soyons unis dans le Christ.