Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 18:19

Voici le deuxième épisode de cette trilogie sur la mission d'évangélisation vue par St Vincent de Paul.

lire auparavant :  St Vincent et l'évangélisation 1/3

 

Les nouvelles situations de pauvreté invitent le Vincentien à agir de façon efficace dans sa Pastorale. Le passé doit nous servir de leçon pour le présent et nous stimuler pour le futur.

Evangéliser en paroles et en œuvres.

 

Hier

 

L’évangélisation des pauvres n’est pas une découverte mais un événement qui doit s’interpréter à la lumière de l’Ecriture, de la Tradition et de la vie des saints. St. Vincent de Paul, quel était son but, peu après son ordination sacerdotale? Il recherchait la richesse et le bien-être pour lui et pour sa famille.

 

Mais, les événements de Folleville et de Châtillon les-Dombes interprétés à la lumière de l’Evangile changèrent la vie de cet homme. Peu à peu, avec l’aide du Saint Esprit, il fut élevé aux autels. L’évangélisation des pauvres ne connaît ni limites, ni barrières, de même que la charité est inventive jusqu’à l’infini (Cf. CED XI, 142-148). La Famille vincentienne est disséminée parmi tous les peuples qui ne connaissent pas beaucoup le Christ. Saint Vincent de Paul disait aux siens :

 

«Heureuse est la condition d’un Missionnaire qui n’a point d’autres bornes de ses Missions et de ses travaux pour Jésus-Christ, que toute la terre habitable…puisque Dieu nous a donné une telle étendue pour exercer notre zèle» (Abelly II p. 91).

 

Cette tâche continue, elle doit être exactement transmise aux futurs Missionnaires de la même manière que le Christ a formé ses douze missionnaires, les apôtres, à travers la Parole, la vie et les œuvres (Abelly II 222).

 

Saint Vincent n’a pas envoyé ses missionnaires seulement pour prêcher des missions, mais aussi pour secourir les pauvres dans leurs besoins spirituels et matériels. A l’occasion de l’oraison funèbre de Saint Vincent de Paul, l’orateur Monseigneur Henry de Maupas du Tour, en l’église Saint Germain l’Auxerrois, le 23 novembre 1660, disait que l’assistance rendue par Saint Vincent consistait précisément à donner gratuitement aux pauvres l’aliment spirituel et matériel. La main de Dieu avait choisi Saint Vincent de Paul pour porter les tables de la loi à son peuple; c’est lui qui, avec son zèle admirable…sanctifia des milliers d’âmes dans les Missions; c’est lui qui aida spirituellement des provinces entières, ruinées par les désastres de la guerre; lui qui sauva des milliers de créatures des griffes de la mort, lui qui libéra les âmes en péril du dernier naufrage… La pensée centrale de Saint Vincent de Paul édifia son œuvre toute entière sur l’exemple de Jésus Christ :

 

Toujours s’identifier à Jésus-Christ, à ses pensées et à ses intentions :

 

«  Le dessein de la Compagnie est d’imiter Notre-Seigneur, autant que de pauvres et chétives personnes le peuvent faire. Que veut dire cela  ? C’est qu’elle s’est proposé de se conformer à lui en ses conduites, ses actions, ses emplois et ses fins. Comment une personne en peut-elle représenter une autre, si elle n’a les mêmes traits, linéaments, proportions, façons, regards ? Cela ne se peut. Il faut donc, si nous nous sommes proposé de nous rendre semblables à ce divin modèle et sentons en nos cœurs ce désir et cette sainte affection, il nous faut, dis-je, tâcher de conformer nos pensées, nos œuvres et nos intentions aux siennes… en sorte que ce que nous faisons et ne faisons pas, ce soit par ce principe» (CED XII, 75).

 

S’identifier à Jésus-Christ évangélisateur des pauvres,

en mettant l’Evangile en pratique :

 

«…  on eût pu demander au Fils de Dieu  : «Pourquoi êtes-vous venu ? C’est afin d’évangéliser les pauvres. Voilà l’ordre de votre Père…»(CED XII, 84) …» On peut dire que venir évangéliser les pauvres ne s’entend pas seulement pour enseigner les mystères nécessaires à salut, mais pour faire les choses prédites et figurées par les prophètes, rendre effectif l’Évangile…» (CED XII, 84).

 

« rendre effectif l’Évangile» : cela signifie éviter toute idéologie, toute répétition automatique de la Parole de Dieu, toute déshumanisation du mystère du Fils. Evangéliser signifie mettre l’Evangile en pratique, c’est-à-dire, croire en Jésus-Christ, vivre en Jésus-Christ, suivre Jésus-Christ. Le Saint disait là, que les paroles ne suffisent pas, il faut aussi les œuvres. Pour croire et vivre ce que l’on prêche, il faut agir, servir, sortir à la rencontre du prochain, de ses besoins.

 

Evangéliser signifie assister les pauvres intégralement,

spirituellement et matériellement.

 

«…  s’il s’en trouve parmi nous qui pensent qu’ils sont à la Mission pour évangéliser les pauvres et non pour les soulager, pour remédier à leurs besoins spirituels et non aux temporels, je réponds que nous les devons assister et faire assister en toutes les manières, par nous et par autrui, si nous voulons entendre ces agréables paroles du souverain Juge des vivants et des morts : «Venez, les bien-aimés de mon Père ; possédez le royaume qui vous a été préparé, pour ce que j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai été nu, et vous m’avez vêtu, malade, et vous m’avez assisté» Mt. 25, 34-36. (CED XII, 87-88).

 

L’idée principale est que les missionnaires imitent et continuent la mission de Jésus-Christ qui évangélise, annonce l’Evangile, proclame la Bonne Nouvelle du salut. Faire cela, c’est évangéliser avec la Parole et avec les œuvres; c’est ce qui est le plus parfait, c’est ce que Notre Seigneur a fait et ce que doivent faire ceux qui le représentent sur la terre. (CED XII,  87-88).

Par conséquent, nous pouvons affirmer que l’itinéraire missionnaire de Saint Vincent de Paul,

dans l’évangélisation des pauvres comprend :

 

Voir. Être un bon observateur, regarder la société, comment elle traite les pauvres, leurs conditions de vie : le Christ dans les pauvres.

 

Etudier comment on pourrait changer ces conditions de vie en nous interrogeant sur les raisons et en faisant des projets qui soient réalisables :

le Christ pour les pauvres.

 

Avoir pitié. Eprouver de la compassion pour le frère;

se mettre à sa place. Le Christ avec les pauvres.

 

Agir. Mettre la main à la patte, être Samaritain

et soigner les blessures. Le Christ aime les pauvres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans VIE SPIRITUELLE
commenter cet article

commentaires