Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
Mardi 15h30 - 18h30 
Jeudi et Vendredi 08h30 - 11h30

 

 

 

Site internet :

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook :

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 13:57

saint-Thomas.jpgCertains ont visiblement apprécié de pouvoir lire ces commentaires des évangiles pendant le carême. Voici celui de ce dimanche : le Christ apparait aux disciples et à Thomas.

 

Deuxième Dimanche de Päques

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

 

C'était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine.

Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d'eux.

Il leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté.

Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.
Jésus leur dit de nouveau :

« La paix soit avec vous !

De même que le Père m'a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé,

il répandit sur eux son souffle et il leur dit :

« Recevez l'Esprit Saint.

Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ;

tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »

Or, l'un des Douze,

Thomas (dont le nom signifie : Jumeau)

n'était pas avec eux quand Jésus était venu.
Les autres disciples lui disaient :

« Nous avons vu le Seigneur ! »

Mais il leur déclara :

« Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous,

si je ne mets pas mon doigt à l'endroit des clous,

si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »

Huit jours plus tard,

les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux.

Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d'eux.

Il dit : « La paix soit avec vous ! »
Puis il dit à Thomas :

« Avance ton doigt ici, et vois mes mains ;

avance ta main, et mets-la dans mon côté :

cesse d'être incrédule, sois croyant. »
Thomas lui dit alors :

« Mon Seigneur et mon Dieu ! »

Jésus lui dit :

« Parce que tu m'as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

1l y a encore beaucoup d'autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre.
Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom.

 

 

Soir du premier jour de la semaine

 La scène relatée par l’évangile se déroule au soir du jour de la résurrection, le soir du « premier » Jour du Seigneur (et du second pour la deuxième partie avec St Thomas). Les femmes ont déjà rencontré l’ange au tombeau, le matin même, Marie Madeleine a confondu Jésus pour le jardinier, les disciples en marche vers Emmaüs ont rejoins les autres, heureux d’avoir rencontré le Sauveur. Une semaine après avoir célébré Pâques, nous sommes encore au premier jour. « Voici le jour que fit le Seigneur, jour de fête et de joie ». (Ps 118, 24) Ce récit, contrairement à ceux que je viens de lister, concerne une apparition du Ressuscité à toute la communauté des apôtres.

 

 La paix soit avec vous

Des trois paroles que le Christ prononce lors de sa première apparition, deux concernent le don de la paix et l’autre, le don de l’Esprit Saint. Si l’on considère l’Evangile selon St Jean, on se découvre que toutes les occurrences du mot « paix » apparaissent dans les derniers chapitres, à partir des discours de Jésus avant sa Passion. « Je vous laisse la paix; c'est ma paix que je vous donne; » (Jn 14, 27) ; « Je vous ai dit ces choses, pour que vous ayez la paix en moi. » (Jn 16, 33). Curieusement, toutes ses expressions se retrouvent dans la célébration de la messe. « La paix soit avec vous » est la salutation utilisée par les évêques. Jn 14, 27 est utilisée après le Notre Père et avant le geste éventuel de paix. La dernière est sous jacente à toute la liturgie qui veut nous faire vivre en Christ ; afin que nous soyons en Lui pour bénéficier de sa paix.

 

  Les plaies

C’est à ses plaies que le Christ est reconnaissable, enfin l’homme Jésus. En effet, ce n’est pas à ses plaies que lors des autres apparitions ils reconnaissent le Seigneur. Pour Marie Madeleine, c’est à l’appel de son nom, pour ceux d’Emmaüs, c’est la fraction du pain… Si les disciples, en particulier Thomas, reconnaissent à la vu des plaies, c’est parce que le corps du Ressuscité est semblable à celui de la Transfiguration. Illuminé de la gloire de Dieu. Il est glorieux. Il ne ressemble pas à Lazare sortant au bout du quatrième jour de son tombeau, blanc comme un linge et sentant le mort. Jésus apparaît avec le même corps mais transformé par la puissance de la résurrection (comme en témoigne l’ « impression » du suaire).

 

  Je vous envoie

De même que le Père a envoyé le Christ auprès des hommes pour les sauver du péché, de même le Christ envoie à son tour les disciples avec la mission du pardon des fautes. Mais cette mission, ils ne la reçoivent pas sans une aide indispensable. Le Christ répand sur eux son Esprit Saint. On a l’habitude de considérer la pentecôte selon le récit qu’en fait St Luc dans le livre des Actes des Apôtres, mais les disciples reçoivent déjà à ce moment le don de l’Esprit. Ainsi, mission et don de l’Esprit Saint sont inséparables. C’est lui qui enseigne toutes chose et qui fait connaitre toute vérité.

 

Thomas

Thomas est incrédule et demande à voir. Il n’est pas si différent des apôtres qui, après le récit des femmes allées au tombeau de bon matin, les prirent pour des illuminées. Il ne faut donc pas abusivement faire passer St Thomas pour le gros incrédule de service. Si son nom signifie jumeau, c‘est peut être bien pour que chacun s’identifie à lui et comprenne que la foi nécessite de dépasser ses sens pour croire au fond de son cœur et non avec ses yeux. 2000 ans après ces évènements, nous autres sommes obligés, de toute manière, de croire sans voir, à moins d’être gratifiés d’une vision mystique. En effet, notre foi se fonde sur celle des apôtres, et notamment celle de Thomas, et non sur une connaissance concrète. Ainsi, aux disciples réunis, il déclare que s’il ne met pas son doigt dans les plaies du Christ, il ne croira pas.

 

Mets ton doigt dans mon côté

 L’acte de foi de Thomas est réalisé sans qu’il ait besoin de mettre ses doigts dans le côté de Jésus. Ce n’est pas à la vue des plaies qu’il croit, car cela rien ne le dit dans le texte, mais c’est en entendant la parole du Christ. Ce qui fait le déclic chez Thomas, c’est de s’entendre dire par Jésus, les paroles qu’il a lui-même dites lorsque Jésus était absent. Contrairement au tableau du Caravage, St Thomas ne met donc pas son gros doigt dans la plaie encore ouverte du cœur du Christ !

 

En bref : Sans avoir vu nous le croyons

Le Christ nous offre sa paix, accueillons-la.

Le Christ nous offre son Esprit Saint, laissons le conduire nos vies pour annoncer par toute notre existence, cette joie de notre salut par la résurrection de Jésus Christ.

Le Christ nous invite à croire sans voir, à croire qu'Il nous connait, qu'Il sait de quoi nous sommes faits et quels sont nos doutes. Laissons-le nous transformer. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans VIE SPIRITUELLE
commenter cet article

commentaires