Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

Facebook

https://fr-fr.facebook.com/paroissestvincent

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 11:13

images (8) 

Il y a parfois des phrases qui marquent les esprits.

 Durant la guerre du Vietnam, est apparue cette expression largement reprise depuis :

 “Faites l’amour, pas la guerre”

 

C’est à peu de chose près ce que nous signifient les lectures de ce jour.

Il nous faut juste la formuler différemment pour éviter les équivoques et les

déformations modernes de ce propos. Il s’agirait plutôt de dire :

 “Vivez dans l’amour et non pour la guerre.”

 

Saint Jacques est très clairvoyant sur la condition humaine qui est victime des rivalités et des jalousies, on pourrait même penser qu’il est contemporain des conflits

qui déchirent actuellement le monde tant il est lucide sur leurs causes.

 

Ainsi, ce qu’il nous faut aujourd’hui considérer avec beaucoup d’attention,

c’est la recherche de la paix.

- Avant toute chose, il nous faut savoir ce que nous cherchons. Quelle est cette

    paix que nous devons nous employer à faire advenir?

- Ensuite, comment construire durablement cette paix que le Seigneur veut pour

    nous?

- Enfin, comment manifester cette paix reçue et vécue?

 

Qu’est ce que la paix?

Comment construire la paix?

Quel signe de paix?

 

“La paix n’est pas l’absence de guerre” se plaisait à redire le bienheureux pape Jean Paul II. Ce n’est pas non plus un équilibre entre deux forces adverses.

 

La paix, elle se fonde non pas sur la recherche d’un satut quo,

mais sur une conception correcte de la personne humaine,

elle implique l’édification d’un ordre selon l’amour et la vérité.

 

Frères et soeurs,

La paix est le fruit de l’amour,

elle se construit chaque jour dans la recherche de l’ordre voulu par Dieu,

de ce qui est inscrit dans l’homme.

Or, l’homme est fait pour la vie et non pour la mort,

la guerre n’est pas inscrite dans la nature de l’homme.

La guerre, les divisions, elles trouvent naissance dans la convoitise, dans l’orgueil, … tout cela est la conséquence de l’agir humain,

de la volonté de l’homme qui décide de vivre pour lui et non pour Dieu et pour les autres.

 

Vivre en paix, c’est vivre en accord avec l’ordre divin de la création,

et désirer la paix, c’est consentir à vivre selon la volonté de Dieu.

 

Il nous faut sans cesse recherchez la véritable paix et non des substituts sans fondements et sans avenir.

 

Nous souhaitons la paix ? 

Alors travaillons à vivre en communion avec Dieu pour être à notre tour, en communion avec nos frères.

 

 Quel est ce lieu idéal où nous apprenons à vivre la communion?

 

 Il compte parfois deux, trois, ou quatre personnes, voir plus.

Ce lieu idéal, c’est celui où chacun fait l’expérience de l’amour reçu et transmis,

Cette école de la communion, c’est ce que l’on appelle une petite Eglise domestique, et que cette église est fragile...

Le lieu d’apprentissage de la paix, à l’école de l’amour : c’est la famille.

 

La famille est un signe d’unité pour le monde, un témoignage du royaume de Dieu et de la paix du Christ.

 

Frères et soeurs,

la paix se construit déjà par les premiers regards pleins d’amour des parents penchés sur leur nouveau né ;

la paix se construit chaque jour par ces gestes de pardon que s’offrent mutuellement parents et enfants ;

la paix se construit lorsque personne ne cherche à être le plus grand mais au contraire, se fait serviteur de tous par amour de l’autre.

 

Pour prendre une image sportive, les sportifs recommandent de boire pendant l’effort et juste après pour éliminer les toxines, pour éviter d’avoir des courbatures. Cependant, si vous attendez d’avoir les courbatures pour boire, c’est trop tard.

 

La paix, c’est un peu la même chose,

ce n’est pas lorsque la guerre est là qu’il faut commencer à chercher la paix,

mais c’est bien avant, avant même que des signes apparaissent.

N’attendons pas que les chars soient dans la rue pour nous demander comment construire la paix !

 

C’est à nous, dès aujourd’hui, en sortant de cette église, et même dans cette église,

de créer les conditions favorables pour être en mesure d’accueillir la paix que Dieu nous donne. 

 

Même quand tout semble aller au mieux,

approfondissons notre vie de communion,

approfondissons notre relation au Christ 

 C’est de lui que viendra notre véritable paix.

 

Notre véritable paix, nous le redisons suffisamment dans la liturgie, elle vient de Dieu.

 

Regardez lorsque l’évêque préside la messe, il commence la célébration par cette phrase du Christ aux disciples après la résurrection :

            « la paix soit avec vous. »

ou encore, cette prière après le notre Père :

“je vous laisse la paix, je vous donne ma paix”. 

Puis encore cette demande :

            “que la paix du Seigneur soit toujours avec vous”.

et enfin, ce geste de paix que le diacre invite à échanger :

“Dans la charité du Christ, donnez vous la paix.”

 

Pour que ce geste ait tout son sens, il nous faut bien saisir que cette paix que nous voulons échanger, c’est la paix qui vient du Christ lui même. Cette paix, elle trouve sa source dans l’amour du Christ, cet amour que nous portons pour nos frères.

 

Ce geste est devenu tellement habituel que lorsque l’on tend la main,

certains sont tenté de vous répondre : “vous partez déjà?”

 

Que signifie ce geste de paix

lorsque les personnes ne s’échangent même pas un regard?

Que signifie ce geste s’il nous coupe de l’action eucharistique,

alors que cette paix nous vient justement de ce mystère?

 

Rappelons nous ce veut dire ce geste.

S’il est signe de paix, c’est qu’il signifie notre communion avec nos frères...

mais sommes nous vraiment en communion avec nos frères... ?

…et avec Dieu ?...

 

Frères et soeurs,

La paix n’est pas un idéal lointain,

elle est inscrite au fond du coeur de l’homme

alors ayons à coeur de la trouver.

 

La paix est communion entre Dieu et les hommes,

à l’école de la famille et de l’amour,

construisons jour après jour cette paix que Dieu veut pour nous.

 

La paix est visible,

que les gestes que nous échangeons engagent toute notre personne,

et ils seront vraiment signes de notre communion

dans l’amour du Christ. Amen.

 

Abbé Luc Denoyer

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans HOMELIES
commenter cet article

commentaires