Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Entrer en contact...

Secrétariat paroissial
5 rue saint Martin,
06390 Contes
tel. 04.93.79.00.58

paroissestvincentdepaul@gmail.com


Horaires d'ouverture :
mardi et jeudi 8h30-11h30 
vendredi 13h30-16h30

 

Site internet

blogstvincentdepaul@gmail.com

 

 

Le Curé

abbé Adam WIJATA

 

 

 

Prêtre auxiliaire

Abbé Eric Rebuffel

les vendredis et samedis

Photos


Fin d'année 2014


Installation du père Adam
Septembre 2014

ob_4a2372_dscf5396.JPG
Pélerinage à Notre Dame d'Utelle
Septembre 2014



Soirée Louange 14 déc 2015
La Trinité


Kermesse 2015


Première Communion 2015

 

24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 17:41

268.jpg"La confirmation accomplit le don du Baptême. C'est le sacrement qui donne l'Esprit Saint pour nous enraciner plus profondément dans notre vie d'enfant de Dieu, nous unir plus fermement au Christ, rendre plus solide notre lien à l'Église, nous associer davantage à sa mission et nous aider à rendre témoignage de la foi chrétienne par nos paroles et nos actions.

Comme le baptême, la confirmation imprime dans le chrétien une marque ineffaçable. Ce sacrement ne peut donc être reçu qu'une seule fois.

Comme le baptême, la confirmation imprime dans le chrétien une marque ineffaçable. Ce sacrement ne peut donc être reçu qu'une seule fois.

En Orient, il est donné aux petits enfants immédiatement après le Baptême. Dans l'Église latine, celle à laquelle nous appartenons, on le donne après l'âge de raison. C'est normalement l'évêque qui célèbre ce sacrement. Il manifeste ainsi le lien avec le don de l'Esprit aux apôtres le jour de la Pentecôte et la place des confirmés dans la communion de l'Église.

On reçoit la  confirmation par l'imposition des mains et l'onction avec le saint chrême. Ainsi, les chrétiens participent davantage à la mission de Jésus-Christ et reçoivent la plénitude des dons de l'Esprit Saint."

Pour découvrir les photos de la confirmation du 20 avril 2013 à Contes (église sainte Marie-Madeleine) par Père Jean-Louis GAZZANIGA, vicaire général, consultez :

https://plus.google.com/photos/111747481330440557107/albums

Photos : François Hemzacek

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans CONFIRMATION
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 10:16

confirmation.jpg  Chère baptisée, cher baptisé,

Vous avez été baptisé il y a longtemps, dans votre tendre enfance ; vous avez reçu quelque éducation religieuse, ou très peu ; vous avez peut-être aussi suivi du catéchisme et fait votre première communion, mais vous n’avez pas eu l’occasion de recevoir le sacrement de la confirmation.

Vous voilà à l’âge adulte, peut-être déjà père ou mère de famille, engagé dans la vie active, confronté à un monde qui change vite et dont les repères s’effacent de plus en plus ; vous sentez que vous avez besoin d’une aide, d’une force pour continuer votre chemin de vie, professionnelle, conjugale, familiale, chrétienne…

L’Eglise vous indique un chemin : le sacrement de la confirmation. En effet, la confirmation vient affermir, fortifier, confirmer la grâce d’enfant de Dieu reçue au baptême. Elle fait partie des trois sacrements par lesquels on devient catholique, membre de l’Église (baptême, confirmation, eucharistie). Par le don du Saint Esprit en personne, la confirmation donne la force de témoigner de sa foi.

Voici les dates des rencontres :

Janvier

Samedi 19 janvier 2013 de 10h à 12h00 préparation confirmation 1

Février

Samedi 16 février 2013 de 10h à 12h00 préparation confirmation 2

Avril

Samedi 13 avril 2013 de 10h à 12h00 préparation confirmation 3

Dimanche 28 avril 9h, Temps fort, Foyer Charité - Roquefort les Pins

Mai

Samedi 18 mai célébration Confirmation, 14h église Notre Dame Auxiliatrice à Nice.

 

Surtout n’hésitez pas nous contacter aux horaires d’ouverture du secrétariat au 04.93.79.00.58 mardi et jeudi de 8h30 à 11h30 ; vendredi de 13h30 à 16h30.

www.stvincentdepaul.over-blog.com

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans CONFIRMATION
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 16:16

Journée inoubliable ce dimanche pour 34 jeunes de la vallée du Paillon qui ont reçu le sacrement de Confirmation. Le temps était froid et malgré quelques flocons de neiges, l’Esprit Saint a soufflé de la chaleur dans le cœur de tous.

La célébration a été tout le long très recueillie, les confirmands se sont montrés très sérieux dans leur engagement, prêts à vivre selon la Parole, comme nous l’avions vu lors de la retraite avec la parabole du semeur.

Merci à Luc qui a organisé et dirigé la cérémonie avec soin, avec de super enfants de chœur : Ange, Tristan, Luc, Gaëtan, Amélie, Raphaël et Antoine. Dommage pour Guillaume qui s’était préparé et est tombé malade juste ce jour-là. Pour certains,  au moment de la communion les consignes de Luc et les gestes, leur ont fait penser à un steward donnant ses consignes de sécurité avant le décollage! Quelques sourires !
 

Durant toute la célébration, nous avons énormément été aidés, par les musiciens et chanteurs, merci à Danièle, Agnès, François et Philippe pour ces très beaux chants à plusieurs voix, ces accompagnements de guitares électrique ou sèches, de la flûte du tambourin.

Le Père Jean-Louis Balsa qui présidait la cérémonie, a montré aux jeunes ce que pouvait faire l’Esprit Saint en rassemblant des personnes ne se seraient sûrement pas rencontrées. En effet, concélébraient avec lui : les pères Zdzislaw (de Pologne), Luigi (Italie), Michel (Cameroun), Pierre-Joseph (Côte d’Ivoire), Patrick (d’Amiens) et le père Jean Paul Porcier (de St Etienne de Tinée). Durant l’Homélie le père Balsa expliquait aussi que certains chrétiens arrêtent tout après la confirmation, ils grandissent et murissent sur tous les plans mais ils gardent une foi de jeunes ados de 14 ans. Donc à eux de continuer à chercher Jésus-Christ, à avancer sur leur chemin de foi pour ne pas garder une représentation enfantine de Dieu.

Chaque jeune s’est ensuite levé, appelé par son prénom par les animateurs d’aumônerie en répondant « me voici ».

Pour la paroisse St Pons, Maïla et Corinne ont appelé : Arno, Céline, Elodie, Isaline, Lionel, Manon et Nicolas.

Pour la paroisse St Vincent de Paul, Corinne, Joceline et Claude ont appelé : Alexandre, Gabriel, Marine, Anaïs, Jean-Sébastien, Pauline, Arnaud, Julien M, Rémi, Cécile, Julien D, Romain, Charlotte, Kévin, Thomas, Clara, Maxime.

Puis le père Pierre Joseph a appelé Stéphan.

Pour  paroisse Bienheureux Amédée IX de Savoie, Marie-Thérèse et Fred ont appelé : Aurélie, Emmanuel, Marie, Dorine, Jonathan, Morgan, Elodie, Lucas, Sabrina.

Les confirmands ont ensuite proclamé de nouveau leur foi, puis, leurs parrains les ont revêtus du Christ, en leur remettant des écharpes blanches manifestant leur baptême

Dans un moment très solennel, tous les prêtres se sont associés au père Balsa pour l’IMPOSITION des mains.


Les confirmands se sont ensuite présentés chacun leur tour avec leur parrain ou marraine pour la Chrismation avec l’huile :

 

C’est avec une huile parfumée que je vais maintenant

marquer le front de chacun de vous.

Comme cette huile répand son parfum,

vous aussi, répandez, par votre vie,

la Bonne Nouvelle du Christ Notre Seigneur.

 

Le père Balsa a encouragé chaque confirmand.

                  

C’est toujours avec un grand recueillement, que tous se sont préparés à recevoir le Corps du Christ.

 

L’Esprit Saint était là, et ce n’est pas sans émotion que nous avons participé à ce grand moment.

 

Merci à tous.

 

Claude R.

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans CONFIRMATION
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 13:46
055Dimanche à Contes, la paroisse et le doyenné célébreront les confirmations des jeunes de 4ème. Cet article vise à vous donner les moments importants de la célébration de ce sacrement de l'initiation chrétienne.
 
les confirmations, sont célébrées au coeur de la Messe dominicale. Elle comprend donc tous les éléments d'une eucharistie "habituelle". A cela viennent s'ajouter des gestes propres à ce sacrement.  

l'appel

Le Christ connaît chacun de nous et comme il l'a fait pour chacun de ses disciples, il nous appelle par notre prénom à venir à sa suite. Chaque jeune va donc être appelé par sa responsable d'aumônerie. Comme Samuel lorsque le Seigneur l'appelait dans la nuit, ils vont manifester leur désir de se mettre en marche à la suite du Christ en se levant et en répondant : "me Voici". Par ces deux gestes ils manifestent leur désir d'être des disciples.

Remise des écharpes blanches

Le sacrement de confirmation est un perfectionnement du baptême. Il les enracine dans l'Eglise et fait d'eux, par le don de l'Esprit Saint, des apôtres du Seigneur. Ils pourront alors avec force annoncer le salut par sa mort et sa résurrection. Ainsi, par la remise des écharpes blanches, les parrains ou marraines manifestent et rappellent la vie du Christ que les jeunes ont "revêtu" le jour de leur baptême.

L'imposition des mains


Le geste de l'imposition manifeste le don d'une grâce particulière. Pour la confirmation, ce sont les 7 dons de l'Esprit Saint qui sont répandus. Ainsi, tous les prêtres imposeront les mains sur les jeunes pour que vienne sur eux l'Esprit qui fera d'eux des disciples. Les prêtres ont eux mêmes reçu le jour de leur ordination l'imposition des mains de l'évêque. C'est par elle que leur a été conféré le caractère sacerdotal. Voici la prière qui sera dite pendant l'imposition des mains : 
 
Dieu très bon, Père de Jésus, le Christ, 
notre Seigneur, 
regarde ces baptisés sur qui nous imposons les mains : 
Par le baptême, tu les as libérés du péché, 
tu les as fait renaître de l’eau et de l’Esprit ; 
Comme tu l’as promis, 
répands maintenant sur eux ton Esprit Saint ; 
Donne leur en plénitude l’Esprit qui reposait sur ton Fils Jésus : 
esprit de sagesse et d’intelligence, 
esprit de conseil et de force, 
esprit de connaissance et d’affection filiale ; 
remplis les de l’esprit d’adoration. 
Par Jésus Christ, notre Sauveur, 
qui est vivant pour les siècles des siècles.

La chrismation

De même que pour le baptême, le don de la grâce est signifié par la chrismation. Ce qui veut dire oindre. C'est avec l'huile Sainte du St Chrême que l'évêque trace sur le front des jeunes une croix. Comme cette huile parfumée répand son parfum, le jeunes dissiperont la bonne odeur du Christ dans leur vie. Chaque jeune s'avancera accompagné de son parrain ou de sa marraine. En posant la main droite sur l'épaule droite de son filleul, le parrain manifeste sa présence à ses côtés pour la suite de sa vie chrétienne.

Enfin, l'Eucharistie est le sommet de cette célébration où le Christ s'offre à nous sous les espèces du pain et du vin consacrés. Fortifiés par son Corps et vivifiés par son Esprit, les jeunes peuvent désormais proclamer sans peurs ni retenues les merveilles que Dieu fait pour nous.


L.D

Illustration : ampoule contenant le St Chrême, cette huile sainte, bénite par l'évêque le jour de la messe Chrismale et utilisée pour les baptêmes, confirmations, ordinations.
Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans CONFIRMATION
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 22:24

Revenons encore sur la force du sacrement de Confirmation. A Sydney, lors des dernières Journées Mondiales de la Jeunesse, le pape encourageait les jeunes à se préparer et à recevoir ce sacrement.

Il est particulièrement important aujourd'hui de redécouvrir le sacrement de la Confirmation et d'en retrouver la valeur pour notre croissance spirituelle. La Confirmation nous donne une force spéciale pour témoigner de Dieu et pour le glorifier par toute notre vie (cf. Rm 12, 1).

 Elle nous rend intimement conscients de notre appartenance à l'Église, «Corps du Christ», dont nous sommes tous des membres vivants, solidaires les uns des autres (cf. 1 Co 12,12-25). Tout baptisé peut apporter sa contribution à l'édification de l'Église en se laissant guider par l'Esprit, grâce aux charismes qu'Il donne, car «chacun reçoit le don de manifester l'Esprit en vue du bien commun» (1 Co 12, 7). Et quand l'Esprit agit, il apporte dans l'âme ses fruits, qui sont «amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, humilité et maîtrise de soi» (Ga 5, 22). À ceux d'entre vous qui n'ont pas encore reçu le sacrement de la Confirmation, j'adresse une invitation cordiale à se préparer à l'accueillir, en demandant l'aide de leurs prêtres. C'est une occasion de grâce toute particulière que le Seigneur vous offre: ne la laissez pas passer.

 

 Extrait du message du pape Benoît XVI aux jeunes, à l'occasion des JMJ de 2008
Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans CONFIRMATION
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 17:22

Voici un nouvel article pour nous préparer à célébrer les confirmations le 31 janvier. Avec Jean Paul II, qui présenta ce texte lors d'une audience en vue du jubilé de l'An 2000, nous entrons dans l'histoire biblique de ce sacrement. Les références mentionnées en gras sont données en bas de page.


Pour comprendre toute la richesse de grâce que renferme le sacrement de la confirmation, qui, avec le baptême et l'Eucharistie, constitue l'ensemble organique des « sacrements de l'initiation chrétienne », il faut saisir sa signification à la lumière de l'histoire du Salut.

Dans l'Ancien Testament, les prophètes annoncent que l'Esprit de Dieu reposera sur le Messie promis (cf. Is 11, 2) et que, dans le même temps, il sera communiqué à tout le peuple messianique (cf. Ez 36, 25-27 ; Jl 3, 1-2). Dans la « plénitude des temps », Jésus est conçu, par l'action de l'Esprit Saint, dans le sein de la Vierge Marie (cf. Lc 1, 35). Par la descente de l'Esprit Saint sur le Christ, lors de son baptême dans le Jourdain, Jésus est manifesté comme le Messie promis, le Fils de Dieu (cf. Mt 3, 13-17 ; Jn 1, 33-34). Toute sa vie se déroule dans une totale communion avec l'Esprit Saint qu'il répand « sans mesure » (Jn 3, 34), comme couronnement eschatologique de sa mission, selon sa promesse (cf. Lc 12, 12 ; Jn 3, 5-8 ; 7, 37-39 ; 16, 7-15 ; Ac 1, 8). Jésus communique l'Esprit en « soufflant » sur les Apôtres, le jour de sa Résurrection (cf. Jn 20, 22), puis par l'effusion solennelle et merveilleuse, le jour de la Pentecôte (cf. Ac 2, 1-4).

C'est alors que les Apôtres, remplis de l'Esprit Saint, commencent à « annoncer les merveilles de Dieu » (cf. Ac 2, 11). Ceux qui croient à leur prédication et se font baptiser, reçoivent, eux aussi, « le don de l'Esprit Saint » (Ac 2, 38).

La distinction entre la confirmation et le baptême est clairement suggérée par les Actes des Apôtres à l'occasion de l'évangélisation de la Samarie. C'est Philippe, un des sept diacres, qui prêche la foi et baptise ; puis viennent les apôtres Pierre et Jean, qui imposent les mains aux nouveaux baptisés pour qu'ils reçoivent l'Esprit Saint (Ac 8, 5-17). Pareillement, à Éphèse, l'apôtre Paul impose les mains à un groupe de nouveaux baptisés et « l'Esprit Saint vint sur eux » (Ac 19, 6).


Is 11, 2

Un rejeton sortira de la souche de Jessé, un surgeon poussera de ses racines. Sur lui reposera l'Esprit du Seigneur, esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte de Yahvé : son inspiration est dans la crainte du Seigneur.

 

Ez 36, 25-27 

Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés ; de toutes vos souillures et de toutes vos ordures je vous purifierai. Et je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau, j'ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous et je ferai que vous marchiez selon mes lois et que vous observiez et pratiquiez mes coutumes.

 

Lc 1, 35

L'ange lui répondit : "L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi l'être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu.

 

Mt 3, 13-17 

Alors Jésus arrive de la Galilée au Jourdain, vers Jean, pour être baptisé par lui. Celui-ci l'en détournait, en disant : "C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi !" Mais Jésus lui répondit : "Laisse faire pour l’instant : car c'est ainsi qu'il nous convient d'accomplir toute justice." Alors il le laisse faire. Ayant été baptisé, Jésus aussitôt remonta de l’eau ; et voici que les cieux s’ouvrirent : il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici qu'une voix venue des cieux disait : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur.

 

Jn 3, 34

En effet, celui que Dieu a envoyé prononce les paroles de Dieu, car il donne l'Esprit sans mesure.

 

Lc 12, 12 

"Lorsqu'on vous conduira devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne cherchez pas avec inquiétude comment vous défendre ou que dire, car le Saint Esprit vous enseignera à cette heure même ce qu'il faut dire."

 

Jn 3, 5-8 

"En vérité, en vérité, je te le dis,

    à moins de naître d'eau et d'Esprit,

    nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.

 Ce qui est né de la chair est chair,

    ce qui est né de l'Esprit est esprit.

 Ne t'étonne pas, si je t'ai dit :

   Il vous faut naître d'en haut.

 Le vent souffle où il veut

    et tu entends sa voix,

    mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va.

   Ainsi en est-il de quiconque est né de l'Esprit."

 

Ac 1, 8

Mais vous allez recevoir une force, celle de l'Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre."

 

Jn 20, 22

Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie." Ayant dit cela, il souffla sur eux et leur dit : "Recevez l'Esprit Saint.

 

Ac 1, 1-4

Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d'un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient. Ils virent apparaître des langues qu'on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux. Tous furent alors remplis de l'Esprit Saint et commencèrent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

 

Ac 2, 11

tant Juifs que prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons publier dans notre langue les merveilles de Dieu !»

 

Ac 2, 38

Pierre leur répondit : "Repentez-vous, et que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus Christ pour la rémission de ses péchés, et vous recevrez alors le don du Saint Esprit.

 

Ac 8, 5-17

C'est ainsi que Philippe, qui était descendu dans une ville de la Samarie, y proclamait le Christ. Les foules unanimes s'attachaient à ses enseignements, car tous entendaient parler des signes qu'il opérait, ou les voyaient. De beaucoup de possédés, en effet, les esprits impurs sortaient en poussant de grands cris. Nombre de paralytiques et d'impotents furent également guéris. Et la joie fut vive en cette ville. Or il y avait déjà auparavant dans la ville un homme appelé Simon, qui exerçait la magie et jetait le peuple de Samarie dans l'émerveillement. Il se disait quelqu'un de grand, et tous, du plus petit au plus grand, s'attachaient à lui. "Cet homme, disait-on, est la Puissance de Dieu, celle qu'on appelle la Grande." Ils s'attachaient donc à lui, parce qu'il y avait longtemps qu'il les tenait émerveillés par ses sortilèges. Mais quand ils eurent cru à Philippe qui leur annonçait la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu et du nom de Jésus Christ, ils se firent baptiser, hommes et femmes. Simon lui-même crut à son tour ; ayant reçu le baptême, il ne lâchait plus Philippe, et il était dans l'émerveillement à la vue des signes et des grands miracles qui s'opéraient sous ses yeux.

 Apprenant que la Samarie avait accueilli la parole de Dieu, les apôtres qui étaient à Jérusalem y envoyèrent Pierre et Jean. Ceux-ci descendirent donc chez les Samaritains et prièrent pour eux, afin que l'Esprit Saint leur fût donné. Car il n'était encore tombé sur aucun d’eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. Alors Pierre et Jean se mirent à leur imposer les mains, et ils recevaient l'Esprit Saint.

 

Ac 19, 6

et quand Paul leur eut imposé les mains, l'Esprit Saint vint sur eux, et ils se mirent à parler en langues et à prophétiser.

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans CONFIRMATION
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 14:24

055Dans un mois se déroulera la célébration des confirmations des jeunes du doyenné du Paillon à Contes. L'occasion pour lancer une série d'articles qui précise la portée de ce sacrement. Cet article entend répondre ou du moins donner des éléments de réponse à la question : "Ma vie va-t-elle changer après le sacrement de la confirmation ?"

Voilà une question entendue de la bouche de jeunes se préparant au sacrement de la confirmation. Que répondre ?

 

Un sacrement n’agit pas comme par magie

 

Un sacrement reste d’abord l’action de Dieu-même : ce n’est pas de la magie. Le geste de l’onction avec l’imposition des mains et la parole sacramentelle n’est pas un geste ni une formule magique. Cela peut paraître évident, à première vue, mais cela n’est pas toujours si évident pour des jeunes abreuvés de la littérature des contes fantastiques et de leurs films, qui mettent en scène des “magiciens”.

 

L’action de Dieu n’est pas comme une force en suspension autour de nous, que le prêtre libèrerait en disant une formule bien choisie ! Sinon, cela voudrait dire que l’on peut agir sur Dieu et qu’au fond, on se met à la place de Dieu. (C’est le péché par excellence !)

 

Célébrer un sacrement, c’est simplement être fidèle au commandement du Christ qui a promis qu’il agirait dans l’Église par son Esprit. C’est croire que le Christ est ressuscité et en vivre. C’est implorer Dieu pour qu’il agisse de nouveau comme le Christ agissait avec ses contemporains pendant son ministère, et qu’il agisse par le Christ ressuscité. C’est avoir la certitude que Dieu nous aime, qu’il veut notre bien et nous faire grandir dans cet amour.

 

Dieu agit au cœur d’une relation

 

L’action de Dieu ne se déploie que dans une relation. Recevoir un sacrement n’a de sens et de force que dans une relation à Dieu, même si elle reste ténue. Il s’agira donc de faire grandir cette relation, sachant que, comme le dit saint Paul, l’Esprit Saint est celui qui nous fait dire à Dieu : Père ! (Rm 8,15, Ga 4, 6) c’est-à-dire que l’Esprit Saint est force lui-même pour accroître la relation avec Dieu.

 

Une relation, c’est toujours un lien entre deux personnes. Et il n’y a de vraie relation qu’entre personnes qui restent libres l’une par rapport à l’autre. Dieu respectera toujours notre liberté, y compris celle de le refuser. Il n’a que l’amour qu’il nous porte pour “conquérir” notre liberté. (C’est le paradoxe de l’amour vrai que de laisser l’autre pleinement libre mais en même temps de l’attirer à soi.) Cette relation, le chrétien peut donc la rechercher, l’entretenir, ou bien la refuser, l’oublier.

 

Pour comprendre ce qu’est cette relation à Dieu, on se référera à l’article : Vivre des dons et fruits de l’Esprit Saint. La vie changera si l’on prend au sérieux cette relation, si l’on apprend à se laisser faire par l’Esprit Saint, si l’on se donne pour faire vivre sa foi, avec d’autres et pour d’autres.

 

Dans la continuité avec un grand respect du point où nous en sommes

 

Après avoir reçu le sacrement de la confirmation, il n’y a normalement pas de changements brusques (sauf cas extraordinaires, car il faut laisser à Dieu, la possibilité d’agir comme il l’entend.) Mais si l’on entretient cette relation, il y aura des changements au jour le jour. L’action de l’Esprit Saint s’enracine dans une continuité et elle commence bien avant qu’on ait reçu le sacrement de la confirmation. À cause de notre liberté, Dieu respectera toujours ce que nous sommes et agira plutôt comme à l’intérieur de nous-mêmes, en partant du point où l’on est. Cette disponibilité à l’Esprit Saint a besoin d’être nourrie avec la prière et plus particulièrement avec l’eucharistie ; cette ouverture à l’Esprit Saint a besoin d’être ravivée ou comme “débouchée” par le pardon reçu et donné et plus particulièrement avec le sacrement de la réconciliation ; cette docilité à l’Esprit Saint a besoin d’être renforcée par l’engagement qui fait sortir de soi, pour aimer, aider ou servir davantage l’Église, le monde et tout homme.

 

Ma vie va-t-elle changer après le sacrement de la confirmation ?

 

S’il y a continuité dans notre vie, il est essentiel que celui qui se prépare à recevoir le sacrement de la confirmation soit ouvert et initié, pendant la préparation au sacrement, à cette relation et ce qu’elle appelle.

 

Que peut faire Dieu si l’on reste plutôt fermé à cette relation ?


La question se redouble si l’on ne fait rien, si l’on n’entretient aucunement cette relation, cette disponibilité, cette ouverture ou cette docilité à l’Esprit Saint. Mais si les sacrements ne sont pas de la magie par laquelle Dieu serait obligé d’agir, l’action de Dieu ne dépend pas non plus de notre activité. Dieu se donne toujours complètement dans les sacrements. Et ce que Dieu a donné, il ne le reprend jamais. Son action pourra sembler comme en sommeil si tout en soi la refuse. Mais la Bible nous décrit Dieu comme rempli de patience. Et Dieu peut agir dans le secret des cœurs, au-delà du visible. Viendront dans la vie, et jusqu’au face à face au-delà de la mort, bien des occasions pour raviver le don reçu, en plénitude.

 

Faut-il rechercher des changements sensibles ?


Parfois, certains jeunes peuvent être à la recherche de changements ou d’évolutions sensibles. Comme si ce qui était ressenti était l’unique preuve de l’action de Dieu. L’expérience des mystiques, ces experts de la vie avec Dieu, dans l’Église, depuis deux millénaires ‘ permet de répondre avec assurance que l’action de l’Esprit Saint ne se joue

pas d’abord dans le sensible, mais qu’elle doit se situer plus profondément encore. Rechercher uniquement le sensible pourrait être une recherche tournée vers soi-même et non pas vers Dieu. Néanmoins, les fruits de l’Esprit comme la paix, la joie, la douceur, la confiance, peuvent avoir une expression sensible. Quand cela est donné, il s’agit de ne pas le refuser et de l’accueillir au mieux.

 

P. Jérôme Guingand, sj

http://www.liturgiecatholique.fr/Ma-vie-va-t-elle-changer-apres-le.html?artsuite=1

Repost 0
Published by Paroisse saint Vincent de Paul - dans CONFIRMATION
commenter cet article